faire une conclusion de dissertation philo

Rédaction de la conclusion d’une dissertation de philo en A/L

  • Prépa Économique
  • Philosophie
  • 23 janvier 2022
  • Thomas Brandizi

Une fois par semaine, tout le contenu pour cartonner aux concours dans ta boîte mail. 

21 500 abonnés

1M j’aime

38 000 likes

7 600 abonnés

1 300 abonnés

faire une conclusion de dissertation philo

Major Prépa > Académique > Philosophie > Rédaction de la conclusion d’une dissertation de philo en A/L

livre

L’épreuve de philosophie est très souvent redoutée par les préparationnaires. Nécessitant à la fois des connaissances précises et des qualités de réflexion, il s’agit sans conteste d’une épreuve difficile. Cependant, comme pour toutes les disciplines au programme des épreuves du concours, il est possible de s’y préparer et d’en apprendre les codes. C’est ce que nous allons voir aujourd’hui en étudiant la dernière étape clé de la dissertation : la conclusion. L’étape de l’introduction est abordée dans un article précédent, que nous t’invitons à consulter juste ici !

La conclusion

La conclusion est la dernière partie de ta production. À l’inverse de l’introduction, c’est la dernière impression laissée à ton correcteur. Elle est tout aussi importante que la première. La conclusion peut être découpée en quatre étapes. Le résumé rapide de ton cheminement de pensée. La résolution partielle du problème posé initialement. Les limites à la réponse apportée et les points qui ne sont pas résolus. Et pour finir, l’ouverture.

Le résumé du parcours

Le but de cette étape est de synthétiser ta pensée. Tu dois rappeler le problème initial et comment tu en es arrivé à ta problématique. Une fois que cela est fait, il faut résumer brièvement les arguments de tes sous-parties. Cela doit être fait de manière logique et chronologique, conformément à ton développement. Il ne se s’agit pas de répéter ce que tu as dit précédemment, mais de simplifier au maximum.

La personne qui lit ta copie doit pouvoir retrouver les principaux arguments des sous-parties de ton développement. Ces derniers ne doivent pas pour autant être énoncés sous forme de liste. Ils doivent être reliés les uns aux autres par une phrase de transition. Le plus difficile est de résumer ta pensée sans en faire trop et sans oublier des éléments. Pour faire face à ce problème, le mieux est de t’entraîner. Mais aussi de profiter des contractions de texte, elles permettent de restituer une pensée complexe en quelques mots.

La résolution partielle du problème

Maintenant que ta pensée est résumée, il faut montrer que ta réflexion a été utile. Pour ce faire, le mieux est d’apporter une réponse au problème posé. Ou plus simplement d’y répondre en quelques mots. Il est important de montrer que tu as progressé par rapport au début de ta copie. Des solutions doivent être proposées. Elles doivent permettre de s’affranchir des tensions, paradoxes et barrières mis en avant dans l’introduction. Il faut cependant rester modéré dans les réponses proposées, nous allons voir pourquoi.

Les limites aux réponses apportées

Il est important de ne pas être dogmatique en philosophie. Tout se discute et peut être rediscuté. En ce sens, répondre de manière définitive à une question serait contre-productif. De plus, cela serait aller à l’encontre des valeurs de la discipline. Pour éviter cela, il est important de nuancer les réponses apportées à la question. Certes il faut montrer que tu as avancé dans ta réflexion, mais que tout n’est pas terminé.

Après avoir proposé des réponses, montrer que certaines parties de la question restent floues est une bonne idée. Plus simplement, il faut montrer que certaines réponses sont difficiles à mettre en pratique. Qu’elles ne coïncident pas forcément ensemble, même si indépendamment, elles semblaient pertinentes. Ou encore qu’elles semblent avoir une portée ou une durée limitée dans le temps. D’autres justifications sont évidemment recevables, elles dépendent principalement des problèmes et des solutions proposées. Faire cela montre non seulement que tu es humble, mais aussi que tu as compris le sujet et le but de l’exercice.

L’ouverture

Tout comme l’accroche, elle n’est pas indispensable. Cependant elle permet de finir sur une bonne note et d’apporter une dernière touche d’originalité avant de terminer. C’est en quelque sorte une ultime façon de faire la différence et de se démarquer par rapport aux autres. En philosophie, une ouverture est souvent une question connexe au sujet. Connexe est un terme véritablement essentiel. Car l’ouverture doit ouvrir sur une thématique proche de la question.

Elle ne doit pas être une question que tu n’as pas eu le temps de traiter ou que tu aurais aimé traiter. C’est un véritable nouveau problème, qui n’était pas soulevé directement par ta problématique, mais qui, en revanche, aurait tout de même apporté un éclairage sur la question de départ. Pour trouver l’ouverture, il est bon de partir des limites précédemment évoquées. Puis d’en mettre une en avant, en montrant qu’une interrogation plus précise autour de cette limite aurait été utile. Bien évidemment, il existe des centaines de façons de trouver une ouverture. L’important étant de véritablement ouvrir vers un sujet connexe et pas vers une faille de ton travail.

En guise de mise en pratique de ces éléments théoriques, voici un exemple de conclusion de dissertation de philosophie

« En définitive, le besoin de connaître la vérité peut être assouvi. Mais celui de la chercher, quant à lui, ne peut pas l’être. En effet, le besoin de vérité est tellement fort chez l’Homme qu’il est vital, à la fois parce qu’il est inhérent à sa nature, et parce qu’il cherche à tout prix à le satisfaire. Mais c’est justement le fait d’assouvir ce besoin qui finit par déshumaniser l’Homme. Que ce soit lorsqu’il agit comme une machine, lorsque ce besoin tourne à l’obsession et à la folie, ou, tout simplement, lorsque l’Homme, être pensant, arrête de penser pour se complaire dans ses acquis. De fait, si nous pouvons assouvir en partie notre soif de connaissances, le besoin de chercher la vérité est à jamais inassouvissable pour celui qui se considère véritablement comme un homme toujours pensant. »

Clarté de la copie

Comme dans toutes les autres matières, il est impératif de soigner son écriture. D’autant plus lorsqu’il s’agit de la première et de la dernière impression que tu laisses au correcteur. Il faut soigner aussi bien la grammaire et l’orthographe, que la qualité de la graphie. Pour exprimer avec clarté sa pensée, il est plus facile d’utiliser des phrases courtes, mais précises. Il ne faut pas non plus hésiter à utiliser des phrases simples. Ce qui est clair et évident pour toi ne l’est pas forcément pour celui qui te corrige. S’exprimer avec clarté au moment de la présentation et de la synthèse de ta pensée est capital.

La présentation doit aussi être irréprochable et soignée. Faire des alinéas pour mettre en avant ta problématique et ton annonce de plan est conseillé. Il ne faut pas non plus hésiter à sauter des lignes, pour différencier l’introduction et la conclusion.

Des solutions pour progresser

Plusieurs solutions existent pour avoir des exemples plus concrets de ce que peut être une bonne introduction ou une bonne conclusion. Tu peux par exemple consulter les très bonnes copies mises en ligne sur notre site Internet. Ou encore consulter les rapports de jurys, de l’ENS et de la BCE, mais aussi pourquoi pas ceux de l’agrégation. L’introduction et la conclusion sont d’ailleurs régulièrement abordées. Enfin, pour progresser, il faut tenir compte des remarques de tes professeurs sur tes introductions et conclusions.

Tu es maintenant prêt pour bien réviser tes derniers concours blancs ! Un point de méthode est toujours utile avant d’entamer la période finale de l’année qui précède les concours. N’oublie pas de soigner ton orthographe et ta grammaire. Elles sont capitales dans ces parties de l’exercice. Bon courage pour tes révisions et pour tes épreuves !

À lire également

faire une conclusion de dissertation philo

  • Prépa Littéraire
  • Newsletters
  • Classements
  • Business schools
  • Écoles d'ingénieurs
  • Grandes Écoles
  • Business Cool
  • Capitaine Study

menu

  • toutCOMMENT
  • Ecrire des essais
  • Otros Ecrire des essais
  • Comment faire une conclusion de dissertation

faire une conclusion de dissertation philo

Lorsqu'on doit faire une dissertation, pour un devoir d'école, pour un mémoire ou pour un travail quelconque, il est habituel d'avoir des doutes par rapport au contenu d'une bonne dissertation, de l'introduction au développement en passant par la conclusion.

Rassembler des informations et les inclure dans le développement d'une dissertation est sûrement l'une des parties les plus importantes dans un travail de rédaction. Cependant, vous ne devez pas mettre de côté la conclusion qui marquera en dernier l'esprit de votre lecteur. Si vous avez besoin de savoir comment faire une conclusion d'une dissertation , dans cet article toutCOMMENT, nous vous expliquons tout. Bonne lecture !

Comment faire une conclusion de dissertation ?

Formules de conclusion de dissertation, comment ne pas commencer la conclusion d'une dissertation , comment bien faire une conclusion de dissertation .

Vous chercher à savoir comment faire une conclusion de dissertation ? Premièrement, vous devez savoir ce qui doit figurer à l'intérieur de celle-ci. En fait, la conclusion d'une dissertation, quelle soit littéraire ou scientifique, doit contenir trois parties :

  • Un résumé de l'hypothèse : tout au long de votre dissertation vous aurez travaillé autour d'une hypothèse, qui sera confirmée ou non dans votre développement. De cette façon, pour commencer la conclusion d'un essai, il est indispensable de faire un petit récapitulatif du travail ou de l'hypothèse initiale en guise "d'introduction".
  • Les arguments pour et contre : une fois que vous avez rappelé au lecteur les objectifs initiaux de la dissertation, vous devez lui démontrer, de façon résumée, les arguments pour et contre que vous avez exprimé dans le corps de votre dissertation.
  • Réflexion finale : finalement, vient la partie la plus compliquée : votre propre réflexion. Il est important de rester le plus objectif possible et de prendre en compte tous les arguments pour et contre que vous avez découverts sur votre idée initiale.

Finalement, la conclusion d'une dissertation est très similaire à la structure d'un essai car elle comporte une introduction, un développement et une conclusion.

Comment faire une conclusion de dissertation - Comment faire une conclusion de dissertation ?

Le plus grand doute à l'heure de rédiger la conclusion d'une dissertation est de savoir comment la commencer. Si vous ne savez pas comment débuter un paragraphe d'une conclusion, nous vous donnerons quelques idées pour une phrase d'accroche :

  • Comme nous l'avons vu...
  • Bien que notre hypothèse ne soit pas confirmée ...
  • D'après notre analyse, nous pouvons en déduire que...
  • Après avoir analysé...
  • Afin d'illustrer notre cheminement...
  • Grâce à l'analyse que nous avons mené, nous pouvons penser que...
  • Dans notre hypothèse initiale, nous avons vu que...

Comment terminer une conclusion

Il y a plusieurs manières de terminer la conclusion d'une dissertation, voici quelques formules qui pourront vous inspirer :

  • Pour conclure
  • En résumé
  • Somme toute
  • En définitive
  • Après avoir analysé
  • Il est important d'éclaircir
  • Malgré tout
  • Heureusement
  • Malheureusement
  • Malgré
  • En conclusion

Pour encore plus de conseils sur la dissertation, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à notre article Comment faire une dissertation .

Précédemment nous avons vu comment bien commencer la conclusion d'une dissertation, mais il existe quelques conseils pour ne pas mal commencer la rédaction de celle-ci. Lorsqu'il s'agit d'une dissertation plus professionnelle , il faut éviter à tout prix éviter de commencer à rédiger une conclusion avec ce type de phrases :

  • En conclusion...
  • Pour finir...
  • En résumé...

Ces phrases d'accroche ne sont pas recommandées pour des travaux écrits plus formels. Cependant, vous pouvez les utiliser lors d'exposés à l'oral.

D'autre part, dans la conclusion d'un mémoire de master par exemple, vous ne devez pas vous laissez influencer par vos opinions personnelles mais vous baser plutôt sur les informations provenant de sources sûres que vous avez trouvées lors du processus d'investigation et développées lors de la rédaction du développement de votre mémoire. C'est ainsi que vous resterez objectif avec les résultats trouvés .

Continuez votre lecture et découvrez en notre compagnie comment faire une conclusion de dissertation.

Comment faire une conclusion de dissertation - Comment NE PAS commencer la conclusion d'une dissertation ?

Si vous cherchez des conseils pour savoir comment faire une bonne conclusion de dissertation, voici les conseils que nous pouvons vous donner :

  • Vérifiez les informations : la première chose que vous devez savoir sur comment faire la conclusion d'une dissertation, est que toutes les informations que vous incluez doivent être vérifiées, c'est-à-dire qu'elles doivent provenir de sources fiables. Cela est très important notamment si vous voulez débattre votre conclusion.
  • Ne donnez pas votre point de vue personnel : comme nous l'avons déjà mentionné, il ne faut pasvous laissez porter par l'envie d'exprimer vos opinions personnelles. Si quelque chose n'est pas comme vous le pensiez, vous devez l'accepter. Toutes les hypothèses ne sont pas vraies. En tout cas, pour ce point, il est fondamental de se souvenir qu'il est nécessaire de s'informer au préalable sur certains sujets. Vous devez d'ailleurs être particulièrement prudent lorsque vous parlez d'essais littéraires car votre idée peut déjà avoir été exprimée par certains auteurs. Vous devriez donc vous appuyer sur l'idée de ces auteurs pour fonder et alimenter la vôtre.
  • Votre conclusion doit être objective : toute conclusion doit être la plus objective possible, à moins que le travail soit artistique, mais il faudra tout de même vous appuyer sur des bases fondamentales.
  • Votre conclusion doit être liée à ce que vous avez analysé précédemment : il est aussi très important que votre conclusion soit liée aux résultats de votre travail. Ainsi, il est recommandé que le travail d'investigation se centre sur un aspect très concret, sinon, le processus d'investigation pourrait devenir trop abondant et votre conclusion trop imprécise. Désormais vous savez comment faire une bonne conclusion de dissertation !

Notre article Comment faire une conclusion de dissertation vous a plu ? N'hésitez pas à consulter Comment écrire un essai critique .

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment faire une conclusion de dissertation , nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation .

Écrire un commentaire

faire une conclusion de dissertation philo

Évitez les fautes dans vos écrits académiques

Évitez le plagiat gratuitement, faire une bibliographie gratuitement.

  • Dissertation

Plan d’une dissertation de philosophie

Publié le 27 novembre 2018 par Justine Debret . Mis à jour le 7 décembre 2020.

Une dissertation de philosophie doit suivre un plan spécifique. Nous vous dévoilons ce plan type et vous donnons des exemples.

Note Nous illustrons le plan d’une dissertation de philosophie à partir d’un exemple complet que vous pouvez consulter ici .

Table des matières

Que mettre dans le plan d’une dissertation de philosophie , le plan type d’une dissertation de philosophie.

Une dissertation de philosophie est composée de trois parties (et deux sous-parties) .

1. Une introduction

L’introduction d’une dissertation de philosophie est très importante. Elle permet de définir les termes du sujet et d’annoncer le plan.

Dans l’introduction d’une dissertation de philosophie , on retrouve ces éléments :

  • la phrase d’accroche (amorce) ;
  • l’énoncé du sujet ;
  • la définition termes et reformulation du sujet ;
  • la problématique ;
  • l’annonce du plan.

Exemple d’introduction de dissertation de philosophie

Sujet  : Etre libre, est-ce faire ce que l’on veut ?

« Tous les Hommes naissent et demeurent libres et égaux ». C’est ce que promet la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen française établie en 1789, ainsi que la Constitution française de la Vème République de 1958. Ainsi, la « liberté » semble être une vertu naturelle et innée que l’être humain est en droit de posséder dès sa naissance. Etre « libre » signifierait « faire tout ce que l’on veut ». Toutefois, comme dans tout texte juridique, ce droit accordé à l’Homme n’est valable que si certains devoirs imposés sont respectés. La « liberté » est donc entourée de normes et de lois qui la définissent au sein d’une société démocratique. On définit communément un être « libre » comme ayant le pouvoir de faire ce qu’il veut, d’agir ou non, et de n’être captif d’aucun devoir moral ou juridique. On peut donc lier la « liberté » à la seule « volonté » du sujet. Cette « volonté » pouvant être décrite comme le fait de « désirer » ou celui de « décider rationnellement » une chose. Toutefois, le « désir » peut sembler posséder un caractère coercitif qui rendrait toute liberté humaine impossible à atteindre. Il est donc nécessaire de se demander si l’Homme est un être libre capable de faire des choix rationnels ou s’il est esclave de lui-même et de ses désirs ? Pour répondre à cette question, il est tout d’abord nécessaire de s’interroger sur l’Homme en tant qu’individu considéré comme libre et doté de raison. Puis, il convient d’étudier l’Homme comme un être prisonnier qui subit la contrainte et l’obligation que lui impose sa personne, ainsi que l’environnement qui l’entoure.

2. Trois parties dans le développement

Chaque partie du développement doit être structurée en plusieurs sous-parties. Les sous-parties sont elles-mêmes structurées en paragraphes.

Chaque paragraphe est structuré ainsi :

  • introduction de l’idée ;
  • explication de l’idée (auteur, oeuvre, citation) ;
  • exemples ;
  • conclusion ;
  • transition.

Exemple de paragraphe de dissertation de philosophie

Tout d’abord, l’Homme est souvent défini comme une personne « libre » et responsable de ses actes effectués librement. En effet, d’après le philosophe Jean-Paul Sartre dans L’existentialisme est un humanisme, l’Homme, contrairement aux objets, est un être indéterminé. D’après cet auteur, la particularité de l’être humain serait que son « existence précède [son] essence », c’est-à-dire que l’Homme serait un être libre de devenir ce qu’il veut et qu’il déciderait, par des actes effectués librement et en présence de conscience, vers quelle voie il voudrait se diriger sans que quelque autre élément n’entrave sa liberté personnelle. Ainsi, d’après Sartre « l’Homme n’est que ce qu’il se fait ». En d’autres mots, l’Homme est maître de son destin et le contrôle de manière libre, ce qui lui permet de devenir ce qu’il veut et de se définir d’après des actes réalisés librement et consciemment. Par conséquent, d’après Jean-Paul Sartre l’Homme serait un être libre, ce qui lui confère une certaine responsabilité puisqu’il est entièrement coupable de ce qu’il est et de ce qu’il fait. Ainsi, la liberté que possède l’Homme dans le choix de son avenir pourrait le conduire parfois vers une situation assez paradoxale. En effet, prenons comme exemple un enfant qui naît indéterminé et libre de faire des choix qui le mèneront à sa fonction déterminée choisie librement. Cet enfant va par exemple, au cours de son éducation, choisir librement et consciemment de ne pas continuer sa scolarité et de travailler au sein d’un trafic de stupéfiants. Par conséquent, sa liberté d’être humain lui a permis de choisir librement et consciemment cette voie, aussi néfaste soit elle. Au cours de sa vie, cet enfant devenu homme va enfreindre les normes sociales librement et en connaissance de cause, pour finalement être arrêté et se retrouver en prison, lieu où la liberté individuelle est niée. Ainsi, il se retrouve dans une situation assez paradoxale, puisque la liberté innée qu’il possédait l’a conduit à faire des choix libres qui l’ont mené dans l’enceinte d’un lieu où la liberté n’existe plus. Dans ce cas, on pourrait se demander si l’Homme reste libre lorsqu’il accepte la responsabilité des actes qu’il a commis, au risque de devenir prisonnier de cette « liberté » ? L’Homme serait donc libre dès qu’il accepte d’être responsable et coupable de ses actes rationnellement, même si les conséquences peuvent le mener à une perte de liberté personnelle. La véritable liberté de l’Homme serait donc sa capacité de décider rationnellement d’être responsable de ce qu’il est et de ce qu’il fait, sans faire appel à une déresponsabilisation qui prendrait la forme de la mauvaise foi. Prendre conscience du caractère néfaste d’un acte commis librement et accepter la punition qui en découle rationnellement seraient donc une forme de liberté innée chez l’être humain « libre ». Dans ce sens « vouloir » être responsable rationnellement peut constituer une forme de liberté chez l’être humain.

3. Une transition entre chaque partie et sous-partie

Il est important de rédiger une transition entre les grandes parties et entre chaque sous-partie de la dissertation de philosophie.

Les transitions entre les grandes parties sont primordiales et composées de plusieurs éléments :

  • faire un bilan de la partie précédente ;
  • critiquer un point faible de cette partie ;
  • montrer que la partie suivante est nécessaire.

Exemple de transition de dissertation de philosophie

Nous avons précédemment montré que l’Homme pouvait, s’il écoutait sa raison et basait tous ses choix, ainsi que ses jugements sur celle-ci, être considéré comme un être libre. Ainsi, l’espèce humaine est un peuple où la liberté semble constituer l’idéal que tous les Hommes possèdent ou veulent atteindre par des évolutions conséquentes. Sommes-nous néanmoins capables de contrôler la nature qui parfois nous submerge ou de vivre dans une société où chaque Homme, pour être libre, doit respecter les règles de manière raisonnable ? Le psychisme de l’être humain étant complexe, on peut donc se demander si la liberté conférée par la raison est vraiment réelle ou si elle n’est qu’une illusion cachant l’absence totale de contrôle de l’Homme sur lui-même. Il convient donc, dans un second temps, d’étudier l’Homme en tant qu’être humain esclave de lui-même et de son environnement.

4. Une conclusion

La conclusion permet de faire le bilan des idées avancées dans les trois grandes parties.

Elle est composée :

  • rappel de la problématique ;
  • du bilan des trois parties ;
  • de la réponse à la problématique ;
  • d’une ouverture.

Exemple de conclusion de dissertation de philosophie

Pour conclure, notre raisonnement a questionné l’essence de liberté de l’être humain. L’Homme semble tout d’abord être un individu « libre » qui place sa raison au fondement de ses jugements et actions. Il semble posséder une liberté qui lui permet d’être responsable de sa personne, ainsi que de ses actes de manière rationnelle. Or, l’Homme est aussi un individu complexe qui finalement se révèle être contrôlé par des entités qui sont supérieures à sa propre volonté rationnelle et qui la contrôlent. En effet, sa nature (par les désirs et instincts), son psychisme (par l’Inconscient) et la société (grâce à l’éducation) sont des éléments qui le régissent et donc entrave la liberté personnelle du sujet. L’Homme semble donc s’illusionner sur sa capacité à désirer ou prendre des décisions rationnelles librement. Par conséquent, la question de la responsabilité de l’Homme se pose quant à son caractère coupable lorsqu’il commet des actes immoraux puisqu’il semble n’être pas libre et maître de sa propre volonté. Ainsi, il est possible de s’interroger sur la responsabilité des terroristes quant à leurs actes. Les frères Tsarnaev sont considérés comme étant responsables des attentats qu’ils ont commis le 15 avril 2013 lors du Marathon de Boston. Toutefois, on peut se demander s’ils étaient libres et conscients de leurs actions ou non.

Combien de fautes dans votre document ?

Nos correcteurs corrigent en moyenne 150 fautes pour 1 000 mots . Vous vous demandez ce qui sera corrigé exactement ? Déplacez le curseur de gauche à droite !

faire une conclusion de dissertation philo

Faites corriger votre document

Les dissertations de philosophie sont construites en trois parties et chaque partie correspond à une idée générale. Toutes les parties ont des titres non-apparents .

Télécharger le plan type d’une dissertation de philosophie

Conseil Lorsque vous faites corriger et relire votre dissertation , vous pouvez faire vérifier le plan (la structure).

Citer cet article de Scribbr

Si vous souhaitez citer cette source, vous pouvez la copier/coller ou cliquer sur le bouton “Citez cet article” pour l’ajouter automatiquement à notre Générateur de sources gratuit.

Debret, J. (2020, 07 décembre). Plan d’une dissertation de philosophie. Scribbr. Consulté le 25 septembre 2023, de https://www.scribbr.fr/dissertation-fr/plan-dissertation-de-philosophie/

Cet article est-il utile ?

Justine Debret

Justine Debret

D'autres étudiants ont aussi consulté..., la méthode de la dissertation de philosophie , exemple de dissertation de philosophie, plan de dissertation.

Cherchez-vous un sujet en particulier ?

  • AUTRES CONSEILS
  • COMPORTEMENT
  • ACTIVITES EXTRASCOLAIRES
  • LANGUES ETRANGERES

Ou lire un de nos articles les plus populaires ?

Les 12 avantages et inconvénients majeurs des réseaux sociaux.

  • Dorian Mauro
  • 28 janvier 2022

Comment rédiger un essai parfait ?

  • Antoine Parat
  • 1 octobre 2021

Les 10 principales figures de style en Français

  • 14 juin 2022

FRANCAIS ET PHILOSOPHIE

Comment rédiger une conclusion parfaite ?

 alt=

  • mars 3, 2022

Rédiger une conclusion

conseils pour les parents

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Réservez dès maintenant

  • Comment faire une conclusion ?
  • La dissertation : méthode et exemple de conclusion
  • Commentaire de texte - commentaire composé : méthode et exemple de conclusion

Trop souvent négligée et perçue comme peu importante, la conclusion d’un commentaire de texte ou d’une dissertation de philo a pour objectif de récapituler le raisonnement que tu as développé dans ta copie. Autrement dit, de faire un bilan. Dans l’idéal, tout cela ne doit pas te prendre plus d’une quinzaine de minutes. Attention cependant à ne pas bâcler cette dernière étape, car c’est le dernier souvenir que tu laisses à ton correcteur. Connecteurs logiques, réponse à la problématique et ouverture : GoStudent te guide pas à pas pour faire une bonne conclusion qui te fera gagner des points !

Rédaction d'une conclusion

1 - Comment faire une conclusion ?

Quelles sont les parties d'une conclusion  .

La conclusion comporte généralement trois parties :

1 - Le récapitulatif des idées principales que tu as développées dans les deux ou trois grandes parties de ta rédaction.

Imagine que tu sois au lycée et que tu doives rédiger la conclusion d’un commentaire composé sur un extrait du livre Les Misérables , de Victor Hugo . La première partie de ta conclusion pourrait ressembler à ceci :

« Après avoir montré comment Victor Hugo utilise de nombreuses figures de style dans ses descriptions de la réalité historique, nous avons vu que ce procédé littéraire contribue à transformer les représentations du lecteur. » 

À lire aussi : Le top 5 des livres pour ados

2 - Dans un second temps, il faut répondre à la problématique que tu as soulevée dans l’introduction.

Pour rappel, la problématique est l’idée générale, l’idée directrice qui sert de fil conducteur à toute ta rédaction et à partir de laquelle tu construis ton argumentation. Pour réussir une dissertation ou un commentaire de texte, chaque paragraphe rédigé dans tes différentes parties doit répondre progressivement à la problématique. Sinon c’est le hors-sujet. ⛔️

Dans l'introduction notre problématique est la suivante : 

« Nous nous demanderons si l’auteur se contente de faire le récit de la réalité ou s’il fait exister sa propre vision grâce à sa gestion des procédés narratifs.  » 

Dans la conclusion nous pourrions dire :

« Il apparaît donc clairement que l’essentiel, pour Victor Hugo, n’est pas de décrire la réalité historique, mais d’encourager une transformation de la société en entraînant une prise de conscience des injustices sociales. » 

Si tu ne vois pas bien comment introduire la problématique, je t’invite à lire notre article qui t’explique en détail comment réussir une introduction en dissertation .

3 - Dans un dernier temps, tu dois rédiger une phrase finale d’ouverture . Nous en parlerons plus en détail dans le prochain paragraphe.

Comment commencer une conclusion ?

Maintenant que tu sais que la première partie d’une conclusion parfaite consiste à dégager les idées principales de ton travail, tu te demandes peut-être comment commencer. 

En vérité, c’est très simple. Il y a plein de tournures que les professeurs aiment beaucoup. Voici quelques exemples :

  • Tout au long de ce travail, nous avons montré que l’auteur cherche à ……. puis nous avons vu comment ….. enfin, nous pouvons dire que …….
  • Dans un premier temps nous avons examiné la façon dont l’auteur ….. Dans un second temps ….. Dans une dernière partie ….. 
  • Dans la première partie de notre travail, nous avons montré comment ….. Par la suite, il est apparu que l’auteur …… 
  • Comme nous l’avons vu dans un premier temps, Victor Hugo ….. de plus, nous avons montré que l’utilisation des figures de style…. Enfin …..

Tu vois que l’essentiel est de rendre la lecture fluide en utilisant des connecteurs logiques : « enfin, puis, dans un second temps, par la suite »

Qu'est qu'une ouverture dans une conclusion ?

Franchement, à quoi sert l’ouverture ? À donner un petit côté intello à ton travail et à montrer ta culture générale . Les profs adorent ça. Cet « élargissement » est tout simplement une nouvelle question que tu te poses à la fin de ton travail. 

Concrètement, vois l’ouverture comme si tu donnais une nouvelle idée de sujet de dissertation à ton prof.

Revenons à notre Victor Hugo. Après avoir résumé ton travail et répondu à la problématique, tu peux élargir le sujet en posant la question suivante :

« Nous présenter une nouvelle vision du monde qui nous touche et nous fait réfléchir, n’est-ce pas justement l’intérêt de la littérature ?  » 

Le prof sera content et il pourra même en faire un sujet pour son prochain devoir. 👍

2 - La dissertation : méthode et exemple de conclusion

Comment faire une conclusion de dissertation .

Qu’il s’agisse d’une rédaction de niveau collège en histoire-géographie, d’un essai au Bac de français ou de la conclusion d’une dissertation de philo en terminale, la méthodologie est la même. Seuls changent le nombre de mots et la qualité du style d’écriture.

À lire aussi : Comment rédiger un essai parfaitement ?

La mise en forme est importante. Il faut sauter au moins deux lignes entre la fin de ta dernière partie et le début de ta conclusion. Les trois paragraphes de ta conclusion doivent être visibles. Il faut revenir à la ligne entre chacun d’entre eux et essayer de faire des transitions pour soigner la formulation et retenir l’attention du lecteur. 👨‍🏫

Comme pour l’intro, le mieux est de commencer au brouillon et de prendre le temps de la relecture. La qualité de l’expression écrite est importante, il faut donc éviter les fautes d'inattention ! 

Exemple de conclusion dissertation de philo

Sujet : Être libre, cela signifie-t-il faire tout ce que l’on veut ?

1 - Bilan récapitulatif et principaux mots-clés :

« Comme nous l’avons montré dans un premier point, la vision humaniste des penseurs de la renaissance décrit l’homme comme un individu libre, grâce à sa raison et à sa faculté de jugement. Par opposition à une vision religieuse, ce libre-arbitre le rend responsable de ses actes et de son destin, ce que nous avons abordé dans un second temps. Cependant, la psychologie montre que l’Homme obéit aussi à des causes qui échappent à sa volonté(l’inconscient, les normes sociales, etc.)  »

2 - Réponse à la problématique : 

« La capacité à prendre des décisions librement semble donc être une illusion. Cela pose donc la question de la responsabilité individuelle lorsqu’un individu est jugé coupable d’actes illégaux ou immoraux .   »

3 - Ouverture : 

« Ainsi, on pourrait se poser la question de savoir dans quelle mesure il est possible de concilier justice et liberté. La loi n’est-elle pas une entrave à la liberté de chacun ? »

Exemple de conclusion dissertation français

Selon le sujet, la dissertation de français peut suivre plusieurs types de plans :

  • Un plan dialectique (à éviter généralement) : thèse / antithèse / synthèse.
  • Un plan analytique : description et explication d’une situation, analyse des causes et des conséquences.
  • Un plan thématique (le meilleur) : il s'agit de développer une argumentation pour répondre progressivement à la question.

Attention, la conclusion de ta dissertation doit reprendre la même structure que ton plan. ⚠️

Sujet : La poésie de Guillaume Apollinaire s’invente-t-elle en rejetant le passé ?

« Nous avons vu qu’Apollinaire s'affranchit des règles de la poésie classique, aussi bien à travers l’absence de ponctuation que par la modernité du choix de ses sujets poétiques. Cependant, nous avons vu qu’il maintient l’usage traditionnel des quatrains. Cela semble indiquer une alliance entre l’ancien et le nouveau.  »

« Plus qu’une rupture radicale avec le passé, Apollinaire semble explorer de nouveaux horizons poétiques sans pour autant abandonner l'héritage des anciennes formes lyriques.   »

« Ne devrait-on pas considérer l'œuvre de Rimbaud comme étant celle qui ouvre résolument le chemin de la modernité ? »

3 - Commentaire de texte - commentaire composé : méthode et exemple de conclusion

Comment faire la conclusion d’un commentaire .

Le commentaire de texte, en philo ou en français est un exercice différent de la dissertation. 

Le but est de mobiliser tout le vocabulaire littéraire spécifique que tu connais pour décrire la langue utilisée par l’auteur (métaphore, hyperbole, oxymore, figures de style, etc.). Sans faire de paraphrase, tu dois expliquer comment l’auteur s’y prend pour produire des effets sur le lecteur.

À lire aussi : Le succès des métaphores  

Le fond et la forme sont donc indissociables. Il faut justement montrer comment la forme joue sur le fond. C’est-à-dire quels sont les procédés littéraires et comment le style de l’auteur impacte le lecteur.

Comme pour une composition d’histoire, la conclusion du commentaire de texte (conclusion commentaire composé) s’appuie sur l’analyse de l’extrait étudié.

Exemple conclusion commentaire de texte 

Sujet : Georges PEREC (1936-1982), Les Choses (1965)  – extrait du chapitre 2

« Dans un premier temps, nous avons étudié comment le cadre et le décor (meubles, décoration, lieu de vie) fonctionnent comme un révélateur des personnages. Puis nous avons vu que l’emploi des déterminants possessifs montre que les personnages sont possédés par leur appartement et non l’inverse. Enfin, le rythme des phrases et l’usage du conditionnel insistent sur l’étendue des possibles. »

« L’ouvrage de cet auteur reprend donc les codes du genre romanesque tout en y ajoutant une écriture poétique qui sculpte l’image des personnages.   »

« Cette manière de poser un cadre qui semble doté d’une individualité propre et qui agit en retour sur les personnages n’est-elle pas influencée par l’écume des jours, de Boris Vian et le monde fictif qu’il y décrit ? » 

Et si tu te demandes comment rédiger une conclusion de TPE , et bien tu peux appliquer exactement la même méthode ! 

Quoi qu’il arrive, n’hésite pas à t’entraîner sur des Annabac et à faire appel à nos professeurs particuliers . Ils sont à ton service pour te donner les conseils méthodologiques dont tu as besoin et pour t'aider à rédiger une conclusion parfaite . Il te suffit de laisser ton nom, ton prénom et ton adresse mail pour profiter d’une première leçon gratuite !

Vous souhaitez essayer les cours particuliers pour votre enfant ? Réservez une leçon d'essai gratuite avec nos meilleurs professeurs.

5-May-12-2023-09-10-47-0874-AM

Meilleurs articles

Avantages et inconvénients des réseaux sociaux

  • Par Dorian Mauro
  • Dans AUTRES CONSEILS

faire une conclusion de dissertation philo

  • Par Antoine Parat
  • Dans FRANCAIS ET PHILOSOPHIE

Figure de style

  • Dans LANGUES ETRANGERES

Programme delegue de classe

Comment être sûr d’être élu délégué de classe (discours, slogan, affiche) ?

  • Dans AUTRES CONSEILS , À LA UNE

Verbe irrégulier anglais

Liste des 52 verbes irréguliers en anglais à connaître (PDF)

  • Par Manon Stas
  • Dans LANGUES ETRANGERES , RESSOURCES PEDAGOGIQUES (gratuit)

Articles similaires

Les 10 livres à lire en été pour tous les âges

Les 10 livres à lire en été pour tous les âges

  • août 1, 2022

Comment rédiger une explication de texte en philosophie parfaite ?

Comment rédiger une explication de texte en philosophie parfaite ?

  • mai 31, 2022

Comment rédiger une dissertation parfaite ?

Comment rédiger une dissertation parfaite ?

  • mai 24, 2022

Réservez une leçon d'essai gratuite

Réservez une leçon d'essai gratuite., inscrivez-vous pour votre leçon de soutien scolaire gratuite..

Conclusion de la dissertation : la méthode

Tu passes le bac de français ? CLIQUE ICI et deviens membre de commentairecompose.fr ! Tu accèderas gratuitement à tout le contenu du site et à mes meilleures astuces en vidéo.

conclusion de dissertation

Si tu es comme beaucoup de mes élèves, tu penses que la conclusion de dissertation a pour but de résumer les étapes de ton développement avant de proposer une ouverture.

Or cela n’est pas suffisant !

Certes, la conclusion fait le bilan des étapes de ton raisonnement, mais son rôle va au-delà : il s’agit du paragraphe final de ton devoir qui doit clore le débat soulevé dans ta copie.

Ta conclusion doit ainsi faire apparaître une réponse finale ferme et définitive au problème posé en introduction .

Pour cela, ta conclusion doit suivre 3 étapes, qui permettent d’aller du particulier au général :

1 – Rappelle les étapes de ton développement 2 – Propose une réponse ferme et définitive à la question 3 – Fais une ouverture

1 – Rappelle les étapes de ton développement

Dresse un bilan (ou rédige une courte synthèse) des étapes de ton développement. Par exemple, si tu as suivi un plan dialectique, rappelle la thèse, l’antithèse et la synthèse.

Dans la mesure du possible, ne répète pas ton annonce de plan à l’identique. Utilise des synonymes pour reformuler l’essentiel de ton raisonnement de façon originale.

2 – Propose une réponse ferme et définitive à la question

C’est là-dessus que tu es attendu !

Ton introduction a soulevé une problématique. Il est temps d’y répondre.

Normalement, tu as développé ta réponse finale dans ta troisième partie. Il te suffit donc de la reprendre de façon ferme et concise pour achever ta dissertation.

Répondre à la question ne signifie pas donner un avis personnel : « Moi, je pense que… ».

Ta réponse n’est certes pas neutre puisqu’il s’agit d’une réponse personnell e, mais elle doit être présentée comme une réponse réfléchie, comme l’aboutissement de ton raisonnement.

N’utilise jamais la première personne (« je ») : le « nous » ou le « on » impersonnel doivent être présents jusqu’à la dernière étape de ta dissertation.

3 – Propose un élargissement

L’élargissement (ou ouverture) est une phrase qui ouvre la réflexion sur une perspective plus générale . C’est un moyen de montrer que la discussion pourrait se prolonger.

Pour trouver une ouverture, passe en revue les possibilités suivantes :

  • Ta réponse au sujet fait-elle émerger d’autres problèmes littéraires ?
  • Ta réponse amène-t-elle à s’interroger sur un nouveau sujet ?
  • La question se pose-t-elle dans un autre genre ou domaine artistique (peinture, cinéma, musique…) ?
  • Peux-tu revenir aux notions de l’objet d’étude, en proposant un autre regard sur ce dernier ?
  • Peux-tu ouvrir sur une citation d’auteur issue de l’oeuvre au programme ?

Comme pour l’accroche en introduction, ton élargissement doit absolument éviter les généralités trop éloignées de ton sujet .

Par exemple, la question «  Mais alors, quel est le but de la littérature ?  » est bien trop large : c’est une ouverture qui décrédibiliserait ta copie.

Propose une ouverture sur un sujet proche de celui traité dans ta dissertation . Le but est d’ouvrir le champ de la réflexion mais sans passer du coq à l’âne !

Au baccalauréat, il n’est pas toujours évident pour les lycéens de 1re de trouver une ouverture pertinente.

Si tu n’as que des idées d’ouverture vagues, banales ou clichés, mieux vaut sauter cette étape plutôt que de faire du remplissage maladroit qui pourrait laisser une mauvaise impression à ton correcteur.

Comment rédiger la conclusion d’une dissertation ?

Quelle que soit la matière (français, philosophie, économie, histoire-géo…), la conclusion est obligatoire et se rédige de la même façon.

Il s’agit toujours d’un paragraphe unique de 8-10 lignes qui débute par un alinéa .

La conclusion est isolée du reste du devoir par deux sauts de ligne .

Il est ainsi inutile de commencer ta conclusion par une formule telle que « Pour conclure », « En conclusion » : ces expressions sont lourdes et redondantes puisque le professeur identifie immédiatement ta conclusion qui se détache visuellement du développement . Il sait donc que la dernière partie de ton devoir correspond à la conclusion.

Afin de laisser une impression favorable à l’examinateur, soigne particulièrement l’ orthographe et la syntaxe .

La tentation est grande de la « bâcler » la conclusion en quelques minutes, avant la fin de l’épreuve, mais tu as tout intérêt à la préparer sérieusement au brouillon pour te démarquer avantageusement des autres copies.

N’oublie pas que la conclusion est la finalité de ton devoir et qu’elle sera lue attentivement par ton enseignant juste avant qu’il n’appose la note finale !

Exemple de conclusion de dissertation

Voici un exemple de conclusion de dissertation pour le sujet «  Le romancier doit-il nécessairement faire de ses personnages des êtres extraordinaires ? » :

Le héros hors du commun, extraordinaire, fascine indéniablement le lecteur, mais le personnage ordinaire suscite également son intérêt car il lui offre un miroir plus plausible et réaliste. Il convient toutefois de sortir de l’opposition binaire entre personnage extraordinaire et ordinaire car cette opposition ne permet pas de rendre compte de la complexité du personnage de roman et des attentes du lecteur qui s’intéresse à la singularité de chaque personnage. [Je récapitule les jalons de mon raisonnement et donne ma réponse finale ferme et définitive] . C’est ce qui fait dire à André Malraux « Un personnage n’est pas un individu en mieux ». Comme dans la vie réelle, chaque trajectoire individuelle, ordinaire ou extraordinaire, peut susciter l’intérêt pour peu qu’on essaie de l’appréhender dans sa complexité et sa singularité. [ouverture sur une citation]

Tu travailles la méthode de la dissertation ? Regarde aussi :

♦ Analyser un sujet de dissertation (méthode en 5 étapes) ♦ L’introduction de la dissertation ♦ Le plan de la dissertation ♦ Exemple de dissertation

Print Friendly, PDF & Email

Les 3 vidéos préférées des élèves :

  • La technique INCONTOURNABLE pour faire décoller tes notes en commentaire [vidéo]
  • Quel sujet choisir au bac de français ? [vidéo]
  • Comment trouver un plan de dissertation ? [vidéo]

Tu entres en Première ?

Commande ton livre 2024 en cliquant ici ⇓.

faire une conclusion de dissertation philo

Qui suis-je ?

' src=

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Sur mon site, tu trouveras des analyses, cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 12 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2024 aux éditions Hachette.

J'ai également publié une version de ce livre pour les séries technologiques ici.

Laisse un commentaire ! X

Merci de laisser un commentaire ! Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre ton message, il est important de soigner la rédaction de ton commentaire. Vérifie notamment l'orthographe, la syntaxe, les accents, la ponctuation, les majuscules ! Les commentaires qui ne sont pas soignés ne sont pas publiés.

Site internet

🎁 Offre spéciale rentrée ! -25% avec le code SANSATTENDRE 😊

Comment réussir le bac philo avec une bonne méthode de dissertation et d'explication de texte.

Méthode de la dissertation de philo et d'explication de texte

Comment réussir le bac philo avec une bonne méthode de dissertation et d’explication de texte.

Voici des conseils de méthode qui t’aideront à réussir ta dissertation de philo ou ton explication de texte philosophique le jour du bac.

Bien sûr travailler régulièrement sur la philo toute l’année te fera gagner des points. Mais il faut surtout bien maîtriser la méthode pour rédiger une bonne dissertation ou analyser les thèses d’un texte de philo. Voici donc l’essentiel de la méthode : comment problématiser les questions, rédiger l’introduction, trouver le plan de ta dissertation ou de ton analyse, articuler ton argumentation puis rédiger une bonne conclusion.

Méthode de la dissertation de philo

Comment faire une introduction ?

Il est indispensable de vérifier (pour toi-même comme pour ton lecteur) que tu as bien compris la question qui t’es posée. C’est d’ailleurs une étape indispensable pour t’éviter d’être hors sujet.

Pour cela, il faut reformuler la question, et même le faire de plusieurs manières. C’est ce qui te permettra de bien cerner l’enjeu et le sujet. N’oublie pas de définir et préciser tous les termes de la question. Ne laisse rien dans l’ombre, sois précis et scrupuleux.

C’est alors que tu pourras identifier le problème puis en montrer toute la complexité. C’est cette complexité qui permettra d’ouvrir le débat, de commencer par exposer tout ce que devra être discuté, à savoir des positions opposées, toutes plus ou moins défendables.

Le détour de réflexion induit par la question est ce qui va nourrir le développement de ta dissertation philosophique.

Tu ne dois donc surtout pas répondre directement à la question mais en montrer toute « l’épaisseur ».

Comment établir le plan de ta dissertation ?

A partir de ta problématique, qui sera posée dans l’introduction, tu auras dégagé la thèse implicite du problème. Quels sont les présupposés du sujet (ou ses sous-entendus) ? Quelles conséquences en découlent

Les idées que tu auras dégagées vont te permettre de structurer ton plan. Tu pourras te demander si ces idées sont acceptables, si tu pourrais les défendre ou au contraire si elles ne te semblent pas tenables et pourquoi.

En listant les tensions entre les différents termes de ton sujet ainsi que les réponses possibles, tu vas aboutir aux étapes de la construction de ton plan.

Toutes ces idées que tu noteras au fil de ta réflexion, il faudra ensuite les trier et les mettre en ordre : ton plan est fait. 

Comment rédiger ta dissertation de philo ?

Tu vas maintenant pouvoir articuler ces idées qui structurent ton plan. Ton cours pourra te servir, mais n’hésite pas également à piocher des exemples appropriés dans le monde qui t’entoure ou tes lectures. Bien sûr, si tu émailles ton argumentation avec quelques citations, ce sera du meilleur effet.

N’oublie pas les articulations et liens logiques, dans des phrases de transition pour passer d’une partie à l’autre (entre deux et trois en général). Essaye de montrer une progression dans ta démarche.

Comment rédiger la conclusion ?

Chaque étape du plan de ta dissertation sera une réponse possible à la question. Ta conclusion les résumera, et pourra se terminer sur celle qui te paraîtra la plus juste.

L'explication de texte

Comment aborder un texte de philo ?

Citons d’abord ce que l’examinateur veut trouver dans ta copie : « une explication qui rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question »

Ce texte en question, rassure-toi, est choisi parce qu’il a pour caractéristique de ne pas requérir une connaissance de la doctrine de son auteur pour être compréhensible et explicable.

Les textes présentés au bac sont ceux dont les auteurs figurent dans la liste que tes cours ont abordés pendant l’année. Mais même si ça n’a pas été le cas, le texte de l’explication de texte présente une logique et une cohérence interne qui ne nécessitent pas de connaître l’œuvre dont il est extrait, ni même son auteur.

Autre caractéristique du texte à étudier : il expose une problématique « classique » qui a été discutée par d’autres philosophes que son auteur. Dans ce texte, tu devras dégager sa position sur ce problème, et il est évident qu’elle s’opposera à celles d’autres philosophes, ou fera écho à d’autres doctrines similaires. 

Comment construire le plan de ton explication de texte ?

Ce qu’on attend de toi ? Comprendre et juger. Tu vas donc devoir montrer que tu as compris la thèse de l’auteur, et que tu es capable de réfléchir à ses implications. Tu dois montrer que tu sais discuter et analyser une argumentation.

Il faudra donc d’une part rendre fidèlement compte de la thèse défendue par le texte et de son argumentation mais d’autre part les juger et les mettre en perspective avec d’autres thèses possibles.

Ton plan reposera sur la structure du texte analysé. Quelles sont les grandes parties et quelles en sont les articulations ? A chaque fois tu devras reformuler les thèses avancées par l’auteur afin de montrer que tu les as comprises.

Pour trouver le plan du texte, aide-toi des liens logiques, tout en caractérisant chaque partie : est-ce un argument, un exemple ? Quelle est sa fonction ? 

Pour bien distinguer les étapes de ton plan, n’oublie pas de leur trouver un titre. C’est à partir de ces titres que tu pourras chercher à trouver le sens général du texte pour en dégager en une phrase la synthèse la plus fidèle.

Comment trouver le problème philosophique du texte ?

Comme pour la problématique du sujet de dissertation, le problème du texte de philo est généralement implicitement énoncé.

A quelles questions répond la thèse du texte ? Dans quel débat prend-elle place ?  Tu pourras en évaluer la qualité en la soumettant à ton propre questionnement d’après ton propre avis, ton expérience, tes connaissances, mais aussi d’autres auteurs. Quelles sont les difficultés présentées par cette thèse, ses conséquences ? C’est l'enjeu du texte, et tout son intérêt.Tu auras alors la conclusion de ton explication de texte de philo.

Recevez par mail nos conseils et bons plans

faire une conclusion de dissertation philo

La vérité sur la conclusion de la dissertation

faire une conclusion de dissertation philo

Dans cet article, je te révèle les vrais enjeux de la conclusion de la dissertation et je te donne ma méthode pour la rédiger en un temps record.

La conclusion de la dissertation désigne le tout dernier paragraphe de la copie, celui que tu commences à écrire une fois le développement terminé. Elle doit faire entre 4 et 7-8 phrases, selon la durée de l’épreuve et le temps dont tu disposes pour la rédiger.

On surestime souvent la valeur de cette partie.

Je sens que ce soir, je vais conclure. — Jean-Claude Dusse, Les Bronzés

En effet, contrairement à l’introduction, la conclusion pèse très peu dans la notation .

Et pour cause :

  • elle n’apporte rien à l’argumentation ;
  • elle ne mobilise aucune connaissance ;
  • tu risques de l’écrire dans la précipitation.

Cela étant dit, tu ne dois pas la bâcler, car c’est une convention importante de la dissertation . En outre, le correcteur prend quand même le temps de la regarder – il la lit souvent en tandem avec l’introduction. S’il ne valorisera pas une conclusion « réussie », il sanctionnera une conclusion trop courte ou maladroite.

L’objectif est donc de satisfaire à la convention en étant efficient.

Lis attentivement cet article, et tu sauras comment rédiger rapidement une bonne conclusion. Si tu as des questions, pose-les-moi dans les commentaires et j’y répondrai sans faute.

La fonction de la conclusion de la dissertation

Étymologiquement, le nom commun « conclusion » vient du latin conclusio , qui signifie « fermeture ».

La conclusion de la dissertation sert donc à refermer le propos (l’introduction l’avait ouvert) : tu as donné tes éléments de réponse au problème intellectuel du sujet dans le développement, ton exposé est terminé.

En pratique, tu dois simplement rappeler les résultats de ta réflexion .

Comme tu écriras souvent ta conclusion dans l’urgence, je te recommande de te focaliser sur ce seul objectif – rappeler les résultats de ta réflexion – afin de ne pas compliquer les choses.

Si tu veux soigner les toutes dernières lignes de ta copie, contente-toi d’essayer d’exprimer, dans la formulation, la maturité intellectuelle apportée par le développement – tu as noirci des pages sur le sujet, donc ta compréhension de ses enjeux doit être plus profonde à la fin de la dissertation qu’au début.

La vérité sur l’ouverture à la fin de la conclusion de la dissertation

Regarde cet exemple d’ouverture proposé par un autre site :

faire une conclusion de dissertation philo

Penses-tu vraiment qu’il soit judicieux de terminer une dissertation de philosophie sur la liberté en invitant à réfléchir à la responsabilité des terroristes ?

Je ne critique pas la pertinence de l’idée qui est exprimée, mais le choix de cette idée. Le terrorisme est un sujet complexe et sensible qui divise la société ; l’évoquer en ouverture, c’est prendre le risque de dire une bêtise et de heurter la sensibilité du correcteur.

En l’occurrence, on peut trouver des idées moins risquées, mais le plus simple est de se passer d’une ouverture.

La dissertation est un exercice suffisamment difficile comme ça, alors pourquoi se prendre la tête avec des détails qui compliquent encore la tâche ?

Faire une ouverture à la fin d’une dissertation est une mauvaise idée pour des raisons évidentes :

  • tu risques de souligner une idée qui aurait mérité de figurer dans le développement (et du coup tu mets en évidence une faille dans ton argumentation…) ;
  • tu risques d’évoquer une idée banale ou maladroite ;
  • c’est très compliqué à réaliser et on ne te donne pas de consignes précises ;
  • ça demande une maîtrise de la discipline et une maturité intellectuelle propres à un prof, pas à un élève ;
  • comme tu es à la toute fin de l’épreuve, tu manques probablement de temps.

Plus fondamentalement, dépenser du temps pour l’ouverture n’est pas rentable : c’est un détail dont tu te préoccuperas toujours au détriment de l’essentiel.

Garde plutôt les quelques minutes que tu y consacrerais pour te relire avec plus de soin. Tu tomberas certainement sur des fautes d’orthographe qui feraient mauvaise impression sur le correcteur.

La solution est donc simple : pas d’ouverture, un point c’est tout.

Moi qui rédige chaque année des dizaines de dissertations en deux fois moins de temps qu’un élève (c’est mon métier), je pourrais rédiger de belles ouvertures, qui seraient comme la cerise sur le gâteau – mais je ne le fais pas. Je préfère que ma conclusion mette un point final à ma réflexion, et je ne veux pas non plus donner le mauvais exemple.

Les éléments de la conclusion de la dissertation

Puisque tu dois simplement rappeler les résultats de ta réflexion, la conclusion de ta dissertation ne peut comporter que 3 types d’éléments :

  • le point de départ de ta réflexion, qui est l’aspect le plus frappant du sujet, une idée à la fois évidente et simple de laquelle naît le problème intellectuel de la dissertation ;
  • les idées générales des grandes parties ;
  • les idées plus précises des arguments.

En effet, le point de départ de la réflexion pose le problème, auquel les grandes parties et les arguments du développement tentent de répondre. Ces éléments résument donc bien, à eux trois, la réflexion que tu as menée dans la dissertation.

Par conséquent, rédiger la conclusion consiste essentiellement à reformuler des choses que tu as déjà écrites dans l’introduction, ou dans les introductions et les conclusions partielles .

Ma méthode express pour rédiger la conclusion de la dissertation

Tu rédigeras probablement la conclusion de ta dissertation dans l’extrême urgence – peut-être même que la durée de l’épreuve sera déjà écoulée et que le surveillant réclamera ta copie en te mettant la pression.

À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.

Dans ces circonstances, l’enjeu n’est plus de rappeler habilement les résultats de la réflexion, mais d’écrire quelques phrases qui donneront l’impression au correcteur qu’il y a bien une conclusion qui fait le job .

Voici ma méthode express pour rédiger la conclusion de la dissertation :

  • reformule le point de départ de ta réflexion (qui est dans l’introduction) ;
  • reformule ton annonce de plan en consacrant une phrase à chaque partie.

Exemple avec le sujet « Philosopher, est-ce apprendre à mourir ? »  :

«  L’hypothèse selon laquelle l’activité philosophique se réduirait à la seule préparation à la mort apparaît de prime abord radicale . La réflexion philosophique semble en effet embrasser un champ bien plus large que celui de cet apprentissage . Ce thème apparaît cependant fondamental dans la sagesse existentielle que s’efforçaient d’atteindre les philosophes de l’Antiquité . Il révèle donc l’évolution du sens et du contenu de l’activité philosophique jusqu’à l’époque contemporaine . »

J’ai rédigé et commenté entièrement cet exemple de dissertation de philosophie .

Avec cette méthode, tu peux rédiger la conclusion en moins d’1 minute.

Plus tu as de temps, plus tu as intérêt à reformuler le point de départ de ta réflexion et ton annonce de plan. En revanche, si tu dois rendre ta copie le plus vite possible, alors n’hésite pas à les copier-coller.

Ma méthode express est particulièrement utile dans les épreuves de dissertation de 2 ou 3 heures (celles des concours des écoles d’ingénieurs, par exemple) qui laissent peu de temps pour soigner la conclusion.

Ma méthode pour rédiger la conclusion de la dissertation

Tu as besoin de 5-10 minutes pour rédiger une conclusion satisfaisante.

Dans ces circonstances, l’enjeu est de rappeler plus précisément et habilement les résultats de ta réflexion. Tu as le temps d’évoquer les idées des arguments et d’essayer de laisser transparaître la maturité intellectuelle issue du développement.

Voici ma méthode pour rédiger la conclusion de la dissertation :

  • j’évoque le point de départ de ma réflexion (mais pas toujours, parce que c’est souvent redondant avec le grand I) ;
  • je synthétise chaque grande partie en 2 phrases ;
  • la première est une reformulation de l’annonce de plan ;
  • la seconde résume les arguments de la partie.

«  L’hypothèse suggérée par l’énoncé est à première vue surprenante . En effet, «  philosopher  » apparaît, au XXIe siècle, comme une activité principalement, voire purement théorique, au sens où le philosophe manipule des idées et élabore des discours pour mettre en lumière la vérité . Les thèmes majeurs de la philosophie – la métaphysique, la philosophie politique et l’éthique – empêchent d’imaginer qu’elle se réduise à la préparation à la mort . Or, l’Antiquité offre une image différente de l’activité philosophique . «  Philosopher  », c’était alors dissiper le trouble de l’âme engendré par la perspective du trépas ; adopter un rapport au temps qui réintègre la mort dans l’existence comme une de ses dimensions essentielles ; se détacher du monde sensible, laisser « mourir » le corps afin que l’esprit, lui, vive pleinement . «  Apprendre à mourir  » est donc le trait d’une certaine conception de la philosophie . À certaines périodes de l’histoire de la pensée, le philosophe est plutôt un sage qui s’exerce à ce que sa mort future ne perturbe pas sa sérénité ; à d’autres périodes, il s’apparente davantage à un savant, un métaphysicien en quête de vérité . »

Comme pour ma méthode express , plus tu as le temps, plus tu as intérêt à soigner la formulation : écris clairement et utilise des liens logiques . Tu peux aussi ajouter 1 ou 2 phrases si cela fluidifie le propos.

Exemple de conclusion d’une dissertation de philosophie

Sujet  : « Suis-je mon passé ? »

  • Version express :

L’hypothèse de l’équivalence entre mon identité et mon passé paraît excessive. En effet, ce que «  je suis  » semble tout d’abord ne pas pouvoir se réduire à ce que j’ai été. Pour autant, le passé apparaît tout de même comme un facteur fondamental dans la manière dont je me définis. Cette contribution est cependant soumise à divers biais qui affaiblissent encore davantage l’hypothèse proposée par l’énoncé.

  • Version normale :

La question «  Suis-je mon passé ?  » apparaît de prime abord provocatrice dans la mesure où les caractéristiques du passé personnel semblent au contraire inadaptées pour constituer et stabiliser l’identité du sujet. De fait, les souvenirs disparaissent progressivement de la mémoire, et ils ne pourraient être réappropriés que par un effort d’introspection qui risque cependant d’emprisonner l’individu dans son passé. L’hypothèse proposée par l’énoncé doit par conséquent être écartée. Pour autant, la contribution de son passé dans la manière dont l’homme se définit semble fondamentale à divers égards. La mémoire du passé, personnel comme collectif, serait en effet une condition absolument nécessaire de l’identité, de telle sorte qu’il apparaît finalement possible de caractériser celle-ci par l’organisation, permanente et stable, grâce à laquelle l’esprit gère les souvenirs. Cette potentielle implication du passé dans l’identité ne doit cependant pas occulter les biais à travers lesquels elle s’opère. Étant donné que l’homme tend à projeter ses désirs sur ses souvenirs et qu’il ne retiendrait de son passé, plus généralement, que les portions compatibles avec son équilibre psychologique, «  mon passé  » serait en dernière instance le mien peut-être dans le sens où je le choisirais et me le réapproprierais en vue de confirmer ce que «  je suis  ».

Exemple de conclusion d’une dissertation de culture générale

Sujet  : « Faire corps »

La corporalité artificielle suggérée par l’énoncé ne semble pas pouvoir égaler la corporalité organique, mais seulement l’imiter. De fait, la capacité à «  faire corps  » apparaît de prime abord comme l’apanage du seul corps humain. Elle semble cependant décrire, à l’échelle individuelle, la faculté du sujet à éprouver une union intime avec les choses extérieures à son propre corps. Elle évoque également, à l’échelle collective, un idéal de cohésion pour la communauté humaine.

Apposé devant le mot «  corps  », le verbe «  faire  » laisse comprendre la corporalité organique comme un modèle de cohésion – un modèle toutefois probablement inatteignable dans la mesure où une imitation ne pourrait égaler l’original. De fait, le corps humain jouit d’une cohésion particulière par la sophistication de son holisme, par sa plasticité, ainsi que par le caractère quasi mystique de l’harmonie qui en émane. À davantage interroger l’expression, cependant, il apparaît que le sentiment d’union éprouvé par le sujet à l’égard de son propre corps peut être étendu à ce qui, dans la réalité, n’appartient pas au corps. Portion d’étendue modulable, le corps humain serait donc susceptible de «  faire corps  » avec les autres corps matériels, par une simple fusion, sensorielle ou effective, de matière. De l’individu qui «  fait corps  » avec son vêtement moulant à l’homme du futur qui augmente son corps grâce à la technologie, en passant par l’adepte actuel de la chirurgie esthétique, ce sont autant de façons d’étendre le «  faire corps  » aux éléments extérieurs au corps individuel. Enfin, l’expression «  faire corps  » est encore extensible à l’échelle collective, où le sentiment d’union des membres d’un tout social serait idéalement comparable à celui de l’union intime du sujet à son propre corps. Garante de l’unité vivante de la communauté, cette cohésion serait atteignable par la constitution politique du corps social en même temps qu’elle serait peut-être déjà inconsciemment maintenue, à un degré minimal, par l’épanchement des passions collectives.

Vidéo sur la conclusion de la dissertation

Commentaires

Laisser un commentaire annuler la réponse.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Oublie les révisions de dernière minute.

Mon cours gratuit sur la dissertation va te donner une méthode simple pour cartonner..

faire une conclusion de dissertation philo

Qui est Romain Treffel ?

Passionné par les idées, je veux vous aider à mieux comprendre votre existence grâce au meilleur de la pensée. C’est dans cet esprit que je travaille à rendre les grands concepts plus accessibles et les grands auteurs plus proches de nous.

Passé par l’ESCP, la Sorbonne, et l’École Normale Supérieure, j’aide également les étudiants à réussir les épreuves littéraires des concours des grandes écoles.

faire une conclusion de dissertation philo

La mission du site 1000 idées de culture générale est de vous faire découvrir le meilleur de la pensée sans vous « prendre la tête », en misant sur un format particulièrement clair et synthétique.

  • Méthodologie de la dissertation
  • Les 5 secrets de la culture générale
  • Prépa ECG/ECT (La violence)
  • Contacter Romain Treffel
  • Programme de culture générale
  • Liste des programmes
  • Plateforme de formation
  • Chaîne YouTube
  • Les 5 secrets pour écrire clairement
  • Prépa HEC (thème « Aimer »)
  • Produits et services
  • Interface de formation

Popular Keywords

No Record Found

Synthèses les plus récentes

La consolation de la philosophie selon boèce, les chiens de garde selon paul nizan, l’amour selon sartre, l’origine des langues selon rousseau, la crise du monde moderne selon rené guénon, l’empire du moindre mal selon jean-claude michéa, l’entraide selon pierre kropotkine, la france périphérique selon christophe guilluy, comprendre le pouvoir selon noam chomsky, les formes du capital selon bourdieu.

Nous utilisons des cookies pour gérer ce site web et comprendre comment vous l’utilisez. Consultez notre politique en matière de cookies en cliquant ici .

  • Le Parisien Étudiant
  • Parcoursup 2024
  • Annuaire de formations
  • Guide des métiers
  • Universités
  • Salons étudiants
  • Brevet 2024
  • Résultats des examens
  • Résultats du Bac
  • Résultats du Bac techno
  • Résultats du Bac pro
  • Résultats du Brevet
  • Résultats du BTS
  • Exemple de CV
  • Lettre de motivation
  • Entretien d'embauche
  • Stage de 3ème
  • Etudiant entrepreneur
  • Rapport de stage
  • Argent - Prêts
  • Bourses d'étude
  • Logement étudiant
  • Agenda sorties
  • Le Parisien
  • Faits divers
  • 77 - Seine-et-Marne
  • 92 - Hauts-de-Seine
  • 93 - Seine-Saint-Denis
  • Val-de-Marne
  • Val-d'Oise
  • Transports IDF
  • Jeux olympiques
  • JO Paris 2024
  • Présidentielle
  • Pouvoir d'achat
  • Environnement
  • Consommation
  • Entreprises & start-up
  • International
  • Charente-Maritime
  • Eure-et-Loir
  • Haute-Garonne
  • Pyrénées-Orientales
  • Seine-Maritime
  • Sorties IDF & Oise
  • Télévision & médias
  • Food-checking
  • Bien manger
  • Newsletters
  • Comparateur
  • Avis de décès
  • Annonces légales
  • Marchés publics
  • Déposer une annonce
  • Enchères publiques
  • Nos applications
  • Comparateurs
  • Codes promo
  • Téléchargements
  • Billetterie
  • Programme TV

Bac Philo - Comment bien conclure sa dissertation ?

Faut-il faire une ouverture après la conclusion en fin d’épreuve de philosophie au bac… comment faut-il faire pour assurer une bonne conclusion .

Bac Philo - Comment bien conclure sa dissertation ?

Faut-il faire une ouverture après la conclusion ? En fin d’épreuve de philosophie au bac… comment faut-il faire pour assurer une bonne conclusion ? Après avoir repris le fil de l’argumentation, et prendre position… il est très risqué de finir par une autre question qu’on aurait dû traiter plus haut.

Nos conseils avec David König, professeur de philosophie à Nice – Extrait des questions/ réponses lors de notre Facebook LIVE Le Parisien Etudiant - en partenariat avec les applis mobile de révisions NOMAD Education.

Consultez aussi :

→ Dates du Bac

→ Résultats du Bac

Vidéos Bac philo :

→ Comment construire un bon plan de dissertation ?

→ Les philosophes à connaitre dans le domaine de l’art

→ Comment bien conclure sa dissertation ?

→ Quand et comment commencer à réviser ?

→ Soigner son introduction

Écoles à la une

Proposées par les écoles partenaires.

Affiche EM Normandie  undefined Clichy

Comment faire une bonne conclusion en philosophie ?

Table des matières, comment faire une bonne conclusion exemple , comment conclure une dissertation philosophique , comment rédiger une explication de texte en philo , comment faire une ouverture à la fin d'une conclusion , comment faire la conclusion d'une synthèse , comment réviser pour une dissertation , comment faire une explication de texte en philosophie stg , qu'est-ce que l'explication méthodique d'un texte , quelle est la conclusion d’une dissertation de philo, quelle est la conclusion d’un devoir de philosophie, quelle est la conclusion de la conclusion, comment faire une bonne conclusion.

Comment faire une bonne conclusion en philosophie ?

  • Rappeler la problématique. Votre conclusion donne la solution d'un problème. ...
  • Résumer votre raisonnement. Autrement dit, rappelez le plan que vous avez suivi. ...
  • Exposer votre réponse. Vous allez dire au correcteur quel est le message central de votre copie, celui qu'il doit retenir. ...
  • Ouvrir (facultatif et déconseillé)

La conclusion doit comporter trois étapes et remplir les fonctions suivantes : – récapituler : il faut, en quelques phrases, résumer la démonstration, en rappelant les différents axes du développement ; – donner son avis, en prenant clairement position par rapport à la question posée dans le sujet.

La conclusion d'une dissertation de philo sert à résumer votre devoir et à donner votre réponse définitive à la problématique. Vous avez exposé un problème en introduction et avez étudié ce problème dans le développement. En conclusion, vous devez lui apporter une solution.

  • Identifier la question à laquelle l'auteur essaie de répondre.
  • Identifier l'idée directrice qui sert de colonne vertébrale à l'argumentation.
  • Identifier les concepts principaux et les mots à expliquer.
  • Identifier la fonction de chaque partie du texte .
  • N'expliquez jamais le texte sans le citer.

L' ouverture dans une conclusion de dissertation Elle montre que, même si vous avez répondu au sujet, vous n'avez pas tout résolu concernant le thème. Il s'agit de prolonger votre réflexion de manière subtile, c'est-à-dire qu'il faut éviter de poser une question ou de finir par une citation banale.

CONCLURE UNE SYNTHÈSE DE DOCUMENTS Répondre à la problématique présentée dans l'introduction. Voilà l'enjeu de la conclusion . Il suffira alors de rapporter, de façon synthétique, les grandes idées dégagées lors du développement. On débute la conclusion par un terme conclusif ou une expression de même fonction.

Premier temps : présenter le contexte ou l'objet d'étude. Deuxième temps : reformuler le sujet (si le sujet comporte une citation de moins de quatre lignes, la reproduire entièrement ; si la citation est plus longue, la reformuler). Troisième temps : formuler la problématique. Quatrième temps : annoncer le plan.

2:0444:48Extrait suggéré · 52 secondesBac de Philosophie : méthodologie de l'explication de texte - YouTubeYouTube

Elle consiste à suivre le texte dans sa progression, phrase par phrase. Le plan de l' explication de texte est calqué sur le plan du texte .

  • La conclusion d’une dissertation de philo sert à résumer votre devoir et à donner votre réponse définitive à la problématique. Vous avez exposé un problème en introduction et avez étudié ce problème dans le développement. En conclusion, vous devez lui apporter une solution.
  • La conclusion est l’ultime moment d’un devoir de philosophie. Cet article explique à quoi sert la conclusion, quelles sont ses différentes étapes, et les erreurs à éviter.
  • La conclusion comporte 3 étapes indispensables, et une étape facultative (voire déconseillée) : rappel du problème abordé. résumé de votre raisonnement. exposé de votre réponse finale. ouverture (facultative)
  • Il est difficile de faire une bonne conclusion si le reste du devoir est brouillon ou hésitant. La conclusion se construit d’abord en suivant la méthode tout au long de la copie. Il faut en particulier : Identifier clairement le problème posé. Organiser sa réflexion sous la forme d’un plan détaillé.

Articles liés:

Comment savoir si l'eau chaude est collectif ?

Comment savoir si l'eau chaude est collectif ?

Quels sont les 5 canaux de distribution de Western Union en France ?

Quels sont les 5 canaux de distribution de Western Union en France ?

Quelle est la vitesse de l'antilope ?

Quelle est la vitesse de l'antilope ?

Quel sont les produits dopants pour le cyclisme ?

Quel sont les produits dopants pour le cyclisme ?

Tópicos populares.

faire une conclusion de dissertation philo

Comment est mort Népal chanteur ?

faire une conclusion de dissertation philo

Comment ralentir un compteur d'eau ?

faire une conclusion de dissertation philo

Comment fabriquer un support pour village de Noël ?

faire une conclusion de dissertation philo

Où trouver le code locataire ?

faire une conclusion de dissertation philo

Is the future in 8 Mile the real future?

faire une conclusion de dissertation philo

Comment utiliser AdBlue comme désherbant ?

Últimos tópicos.

faire une conclusion de dissertation philo

Quel est le symbole des Templiers ?

faire une conclusion de dissertation philo

Quelle viande pour un vrai kebab ?

faire une conclusion de dissertation philo

Qui prend les chèques de services ?

faire une conclusion de dissertation philo

Quelle autorisation pour créer un parking ?

What is netlogon protocol.

Comment rédiger une conclusion philosophique ?

Par Olivier

Rédigé le 29 mars 2010

2 minutes de lecture

faire une conclusion de dissertation philo

  • 01. Premier sujet d'application : L’histoire peut elle être une science ?
  • 02. Deuxième sujet d'application : faut-il avoir peur de ses désirs?

Rappel : le bilan de la réflexion débouche donc sur une ouverture qui permet de réinsérer l’acquis, de le restituer, dans un ensemble de problèmes. Comment effectuer ce redéploiement du problème ? 

Nous allons le voir par l’intermédiaire de deux applications différentes sur la base de deux sujets différents de philosophie :

     - L’histoire peut elle être une science ? - Faut il avoir peur de ses désirs ?

Sophie

Premier sujet d'application : L’histoire peut elle être une science ?

L’étude de l’épistémologie de la connaissance historique comme analyse des processus et des structures qui déterminent le cours du devenir historique. Dissociation de l’approche événementielle, histoire empirique, et de l’approche explicative réelle, histoire structurale critique. Il faut définir les conditions de possibilité de ce que l’on appellera la scientificité de l’histoire.

Conclusion : C’est un bilan synthèse, un rappel des conditions que l’histoire doit remplir pour être une science.

Ouverture  : C’est l’éclairage différentiel, il y a une réactivation et une focalisation d’un problème évoqué dans l’analyse du sujet, et clairement indiqué comme problème solidaire de la question traitée :

La démarche scientifique peut elle échapper à l’idéologie? Celle-ci n’est elle pas génératrice d’obstacles épistémologiques spécifiques pour l’enquête historique ?

Nous avons ainsi proposé les idées à faire apparaître dans la conclusion par rapport à ce sujet précis ainsi qu’une ouverture qui montre en fait une autre façon de traiter le sujet et le problème proposé tout aussi légitime que la façon choisie. IL ne faut surtout pas sortir du problème, il faut au contraire s’efforcer de mentionner sous forme d’ouverture, les autres problèmes impliqués dans le sujet et délaissés dans l’analyse en raison des impératifs d’une épreuve limitée dans le temps. La conclusion permet d’une certaine de combler les oublis du fait de l’aspect forcément partiel et limité de l’approche.

Deuxième sujet d'application : faut-il avoir peur de ses désirs?

Il peut intéressant après avoir développé un certain type d’approche requis par le sujet, de référer dans la conclusion, cette approche à un domaine dont elle dépend en dernière instance. Voici le deuxième sujet que nous allons traiter : Faut il avoir peur de ses désirs ?

Conclusion : Il s’agit de mettre en avant la psychologie du désir, c’est la théorie générale de la personnalité constituée en niveaux ou instances mobilisant des forces psychiques spécifiques. Nous pouvons mettre l’accent par exemple sur la théorie de la culpabilité et c .

Ouverture : : On peut passer de la première partie bilan de la conclusion à l’ouverture en insistant sur le passage de la question psychologique à la question sociale par le biais du processus éducatif qui fait intérioriser les normes ambiantes, on peut voir ainsi l’optique psychosociale de Marcuse dans Éros et civilisation. On pourra ensuite relativiser une approche effectuée sur la base des analyses freudiennes, mentionner un type d’organisation sociale ou la psychologie de l’affectivité est totalement différente par exemple, l’étude des sociétés trobriandais par Malinovski dans la sexualité et sa répression dans les sociétés primitives.

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

faire une conclusion de dissertation philo

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Ces articles pourraient vous intéresser

statue d'un penseur philosophique

Méthodologie de l’Explication de Texte Philosophique

Analyse de la méthode d'explication de texte en philosophie 💬 Le commentaire de texte philosophique consiste en l'analyse et l'interprétation d'un texte philosophique dans le but de mieux comprendre ses idées et ses arguments 👌 Le commentaire de texte philosophique exige : Une lecture attentive et rigoureuse du texte, l'identification des idées principales, des arguments[…]

29 juin 2023 ∙ 8 minutes de lecture

faire une conclusion de dissertation philo

Objectif et Subjectif

Objectivité et subjectivité, deux concepts philosophiques 💡 Deux termes relatifs à la perception humaine 🧠 Au sens strict des termes, est objectif ce qui appartient à un objet, subjectif ce qui appartient à un sujet. On se trouve donc dans un cas de figure où les définitions sont peu éclairantes, à défaut de démontrer une opposition de[…]

27 avril 2023 ∙ 5 minutes de lecture

faire une conclusion de dissertation philo

Rédiger une introduction philosophique

Comment rédiger une introduction philosophique ? Le rôle d’une introduction Il ne s’agit pas d’une pure présentation du sujet. Il faut au contraire poser un problème, introduire est en fait soulever un problème qu’il faudra résoudre dans le développement. Le candidat devra valoriser le sujet. Il ne faut pas supposer le sujet connu du lecteur,[…]

16 décembre 2019 ∙ 3 minutes de lecture

faire une conclusion de dissertation philo

Exemple d’Introduction de Dissertation de Philosophie

Suffit-il pour être soi-même, d’être différent des autres ? On part de l’analyse du sujet et des ses principaux acquis, afin de situer la question tout en attirant l’attention du lecteur sur l’intérêt que son étude présente pour la réflexion. Analyse du sujet Le sujet se réfère à un lieu commun, le culte de l’originalité,[…]

faire une conclusion de dissertation philo

L’explication de Texte en Philosophie

Comment faire une bonne explication de texte au BAC de philosophie ? Le commentaire de texte au BAC est basé sur un texte d’une longueur de 10 à 20 lignes, d’un auteur figurant dans la liste du programme. En série générale, il s’agit d’expliquer le texte, c’est à dire de montrer que vous avez compris[…]

faire une conclusion de dissertation philo

Méthode de Rédaction de Conclusion en Dissertation

Comment rédiger une conclusion philosophique ? Quelle est la fonction de la conclusion ? La dissertation est une réflexion en acte, un cheminement où l’argumentation s’approfondit de façon progressive. Le but et la finalité de la conclusion sont de faire le point de dresser le bilan de la réflexion. Pour cela on dégage les propositions[…]

Sujet de Philosophie : L’inconscient

Comment fonctionne la sublimation ? Introduction Nous allons étudier dans le cadre de notre étude sur le sujet un mécanisme particulier de défense du sujet appelé, sublimation, il s’agit d’un mécanisme extrêmement important pour l’homme au niveau de sa constitution psychique. L’évolution du psychisme suppose la mise en œuvre de ce processus de défense dans[…]

faire une conclusion de dissertation philo

Le Même et l’Autre : Principe de Raison Suffisante

Quel est le lien entre la raison et le réel ? Introduction Nous allons étudier les concepts du même et de l’autre ainsi que celui de raison suffisante en philosophie, dans le cadre de la raison et du réel. Nous savons d’après le sophiste de Platon que le même, l’autre, le mouvement, le repos et l’être sont[…]

La Culture : l’Artiste et l’Artisan, l’Art et la Technique

Comment s'exprime le thème de la culture dans cet exemple ? Introduction Nous allons étudier dans le cadre de la séquence, la culture, les thèmes de l’art et de la technique en philosophie. Nous nous demanderons ce qui les oppose et les rapproche. L’artisan fabrique des objets qui remplissent une fonction spécifique dans notre vie[…]

Si vous désirez une aide personnalisée, contactez dès maintenant l’un de nos professeurs !

Annuler la réponse

Votre commentaire

Current ye@r *

Leave this field empty

Dictionnaire de philosophie en ligne

Faire une ouverture (ou pas)

Qu’est-ce que l’ouverture en dissertation de philo ? Est-ce obligatoire ? Comment peut-on apprendre à « ouvrir » ? Et quels sont ses dangers de cette étape ? On fait le point sur l’ouverture et ses limites.

Panneau de signalisation indiquant une impasse.

Qu’est-ce qu’une ouverture de dissertation ?

L’ouverture est une dernière partie facultative de la conclusion . Elle intervient une fois que vous avez rappelé la problématique , résumé votre plan , et énoncé votre réponse finale au problème qui vous était posé . Une fois ces 3 étapes terminées, certaines méthodes suggèrent « d’ouvrir », ou « d’élargir » (on présente parfois l’ouverture comme un « élargissement »).

L’ouverture relance la réflexion. Elle montre « dans quelles directions possibles » on pourrait poursuivre la réflexion [1] . Elle pose une question « qui s’inscrit dans la continuité logique de ce que vous avez fait » [2] . Elle part de votre conclusion pour aller plus loin, vers des questions qui n’avaient pas leur place dans votre dissertation mais qui pourraient être intéressantes. Ou même servir de problématique à une nouvelle dissertation [3] .

Beaucoup de méthodologies insistent sur la difficulté de l’ouverture, sur son caractère risqué (pour l’élève), et sur son caractère facultatif. Réussir une ouverture suppose de très bien maîtriser la dissertation. Une ouverture mal faite peut saborder une copie et mettant en lumière ses pires défauts.

C’est pourquoi même les méthodologies qui accordent du crédit à l’ouverture la présentent comme facultative. On peut élargir, il est possible d’ouvrir, mais ça n’est jamais obligatoire . Le Bulletin Officiel sur l’épreuve du bac philo va d’ailleurs dans ce sens (je souligne) :

L’évaluation de la copie du candidat est globale. […] Aucune méthode, aucun plan ne sont imposés ni interdits au candidat , dès lors qu’il effectue l’exercice demandé en manifestant les aptitudes requises.

Ce qui ne va pas avec l’idée d’ouverture

Problème : il n’y a pas de méthode qu’on pourrait apprendre pour réussir l’ouverture. L’évaluation de l’ouverture est complètement arbitraire : elle dépend du bon vouloir du correcteur. Il n’y a pas de « méthode de l’ouverture ». Pire, élargir va contre la logique de la dissertation : c’est inutile et dangereux.

L’objectif d’une conclusion est de conclure, de clore la réflexion. Il est donc normal que la conclusion rappelle le problème, résume le raisonnement, et exprime clairement votre solution à la problématique. Mais pourquoi aller plus loin ?

L’ouverture intervient à la fin de la dissertation, à un moment où vous devriez déjà avoir dit tout ce qui était important. Elle va à l’encontre de l’objectif de la conclusion, et propose de continuer à réfléchir hors du cadre du sujet et de la dissertation. Louable, mais inutile pour l’exercice.

L’ouverture est l’ultime moment pour écrire n’importe quoi. Ce risque est d’autant plus fort que le sujet n’est plus là pour vous cadrer. “Ouvrir”, “élargir” : oui, mais pour parler de quoi ? Personne ne peut l’expliquer. La réponse dépend de la problématique, de votre raisonnement, de vos connaissances… et de celles de votre correcteur.

Vouloir “élargir” met face à une alternative néfaste :

  • Ou bien ce dont on parle a un rapport étroit avec le sujet… et il fallait en parler avant
  • Ou bien ça n’a pas de lien avec le sujet… et on ne voit pas pourquoi en parler

Dans le premier cas, on dévalue sa copie. On montre qu’on a bien vu certains thèmes et problèmes… mais qu’on n’a pas compris qu’ils étaient importants… et qu’on a oublié de les traiter pendant le développement.

Cela peut aller jusqu’à mentionner la problématique qu’il fallait travailler dans la dissert… en la proposant comme réflexion d’ouverture. On signale alors clairement au correcteur qu’on n’a rien compris, et qu’on a complètement raté le sujet.

Le contenu de l’ouverture est libre : il est détaché de la plupart des contraintes qui évitent le hors-sujet. On part de sa dissertation pour aller “plus loin”. Le contenu de l’élargissement est donc intimement lié à ce que vous avez dit.

C’est pourquoi les méthodologies qui prônent l’ouverture sont souvent vagues et peu détaillées sur ce que vous devriez y mettre. Pour vous expliquer “quoi dire”, il faudrait avoir une dissertation sous la main, déjà réalisée, et qui servirait de point de départ pour trouver “quoi dire en ouverture”.

Le contenu de l’ouverture est donc arbitraire et désolidarisé de règles méthodologiques fortes. Alors qu’on peut énumérer les étapes d’une intro , d’une conclusion, d’un paragraphe, rien ne permet de disséquer la structure d’une ouverture. Elle ne peut donc pas être évaluée de façon objective, au regard d’une série de critères partagés et (globalement) reconnus par l’ensemble des correcteurs.

Autres critiques de l’ouverture

Plusieurs autres méthodologies mettent en garde contre l’ouverture ou la déconseillent franchement. Elles ne sont pas aussi véhémentes que Dicophilo, mais elles se rejoignent pour dire que l’ouverture n’est ni une évidence, ni une étape obligée.

Copiedouble.com :

Dans une copie de bac, nous vous déconseillons de chercher à faire une “ouverture”. Soignez bien la conclusion – bilan. Ce sera très satisfaisant. [4]

Cédric Eyssette (n’exclut pas l’ouverture, mais indique ses dangers) :

Ce n’est pas la peine de faire une “ouverture” à proprement parler, mais vous pouvez indiquer un point sur lequel votre analyse mériterait d’être approfondie. Attention cependant, l’ouverture doit être une simple nuance […] : il ne faut pas poser une question qui remette totalement en question votre réponse finale… [5]

Blog « Bac philo » de L’Étudiant :

Ce qu’il faut éviter […] L’ouverture : c’est là encore inutile de proposer une ouverture dans la conclusion d’une dissertation de philosophie. Le plus souvent c’est maladroit et artificiel […]. En dissertation il s’agit de répondre à la question posée et non pas d’agiter des idées. [6]

Wikilivres :

Évitez les ouvertures en fin de conclusion. Ces ouvertures sont trop souvent des pièges où l’on tombe dans des généralités qui affaiblissent la qualité de la conclusion. De plus, par définition, une conclusion doit clore votre traitement du sujet […], votre travail est terminé. Pourquoi faudrait-il ajouter quelque chose ? [3]

Mais je DOIS faire une ouverture !

Certains professeurs conseillent leurs élèves à faire des ouvertures. Si c’est votre cas, rappelez-vous : aux examens officiels type Bac, ce n’est pas votre professeur qui vous corrige. Préparez-vous pour l’examen final, et ne perdez pas de temps avec l’ouverture.

Si votre enseignant vous oblige à ouvrir, c’est autre chose. Mais avant de bricoler maladroitement une ouverture, vérifiez que vous avez bien compris. Demandez à votre prof si c’est bien obligatoire à ses yeux, et dites-lui que vous avez croisé des méthodes qui disent l’inverse. Tout ça n’est peut-être qu’un malentendu.

  • [1] Arnaud François et Geoffroy Lauvau, Méthodologies : comprendre, apprendre, réussir , PUF, 2009, p. 259. ⤶
  • [2] Francis Méthivier,  Bac de philosophie : comment rédiger la conclusion de sa dissertation de philosophie ? , 2014 ⤶
  • [3] Anonymes, Wikilivres, Philosophie/Dissertation (section « Conclusion ») ⤶
  • [4] Copiedouble.com, Comment faire une conclusion de dissertation ⤶
  • [5] Cédric Eyssette, Méthode de disseration (2011-2012) ⤶
  • [6] Blog « Bac philo » de L’Étudiant, Comment conclure une dissertation bien sûr ⤶

Dicophilo soutient ces associations et projets :

  • Zero Waste France , pour réduire notre impact écologique
  • Framasoft , pour dégoogliser Internet
  • L’éthique minimale de Ruwen Ogien
  • La Quadrature du Net , pour nos libertés numériques

Ces liens sont mis là gratuitement.

Les Sherpas, média étudiants

  • Donner des cours
  • Cours particuliers
  • Comment bien apprendre
  • Réussir ses examens et concours
  • Se motiver et s'inspirer
  • Méthode et organisation des études
  • Booster sa productivité
  • Techniques de mémorisation
  • Gérer son mental
  • Techniques de révision efficaces
  • Se préparer à l'oral
  • Portraits inspirants
  • Conseils et astuces pour la motivation
  • Matières litteraires
  • Matières scientifiques
  • Langues vivantes
  • Sociologie et Sciences politiques
  • Économie & Gestion
  • Philosophie
  • Culture générale
  • Grec ancien
  • SVT - Biologie
  • Physique-chimie
  • Informatique - NSI
  • Technologie - sciences de l'ingénieur
  • Géopolitique
  • Sciences Politiques
  • SES - Économie - ESH
  • Arts plastiques
  • Classements
  • Orientation et Parcoursup
  • Diplômes & Formations
  • Écoles & Établissements
  • Alternance et stages
  • Études à l'étranger
  • Financement des études
  • Classement prépas
  • Classement écoles
  • Classement lycées
  • Classement collèges
  • Classement universités
  • Classement PISA
  • Classement formations
  • Classement métiers
  • Conseils d'orientation
  • Test d'orientation
  • Fiches diplômes
  • Fiches formations
  • Choisir son école
  • Fiche écoles & établissements
  • Fiches métiers
  • Fiches secteurs
  • Formations à l'étranger
  • Diplômes et équivalences
  • Aides et bourses pour étudier
  • Prêts etudiants
  • Devenir indépendant
  • Prendre soin de toi
  • Loisirs et bons plans
  • Actu et Société
  • Vie associative et engagement
  • Vivre ou voyager à l'étranger
  • Argent & budget
  • Vie professionnelle
  • Permis de conduire
  • Amour et amitié
  • Psychologie
  • Cuisine étudiante
  • Les dates à retenir
  • Annales et corrigés
  • Plannings à télécharger
  • Modèles de lettres de motivation
  • Nos ebooks étudiants
  • Tests de revision
  • Tests d'orientation
  • Tests de personnalité

Bien commencer  🚀

Tu ne sais pas par où commencer pour avoir une bonne méthodologie ? Découvre notre sélection d’articles pour bien démarrer.

Nos vidéos  📺

Regarde toutes nos vidéos pour devenir un expert de la productivité et de l’organisation 💪

faire une conclusion de dissertation philo

Nos cours particuliers 📚

Tu savais que les Sherpas proposent des cours de soutien scolaire adaptés à ton niveau ? Découvre-les vite !

Cours de soutien scolaire

Comment faire une bonne dissertation ? (toutes matières) ✍️

La dissertation, c’est vraiment l’exercice incontournable des études. C’est clair et net : dès qu’il y a des épreuves littéraires, il y a forcément matière à disserter . Par contre, rares sont les élèves qui ont une bonne méthode pour réussir, car, en effet, on ne sait pas toujours comment faire une bonne dissertation. Un petit guide des techniques imparables s’impose ! Bien évidemment, ces conseils te seront utiles dès le lycée et pour toutes les matières : philo, français, SES… Allez, on t’explique !

Les attentes sont différentes dans chaque matière

Les conseils que tu trouveras dans ce petit guide s’appliquent vraiment à toutes les matières , que ce soit les matières littéraires pures comme la philo, le français ou comme les sciences sociales (économie, la sociologie ou même l’histoire). Mais attention, il y a quand même des petites différences entre les attentes en dissertation dans chaque matière.

En littérature, ce qui va être vraiment important, c’est le paradoxe que tu vas réussir à faire émerger après ton analyse du sujet. Dans ces matières, on va te donner un sujet parfois complexe , qui te demanderont beaucoup de connaissances. Ton but sera alors de comprendre le sujet et de l’analyser pour pouvoir ensuite construire un plan afin de pouvoir ressortir ce que tu sais. 💭

À lire aussi

Le plan de dissertation ? Pfff, trop facile ! On en a même fait une vidéo. 📹

👉 Ce qui va être évalué dans ce type de dissertation là, c’est la phase d’analyse , de compréhension intrinsèque du sujet.

En revanche, dans les dissertations de sciences sociales, sciences humaines ou d’économie, le sujet est généralement un peu plus clair. On va te poser une question très concrète du type : «  la fiscalité est elle optimale en économie ?  »

👉 C’est une question qui appelle à un OUI ou un NON, dans le meilleur des mondes. Mais tu t’en doutes, la réponse attendue est bien plus complexe. Pour le coup, le gros du travail va se faire dans la réponse que tu vas donner et dans le plan que tu vas construire .

Le barème de notation 👩‍🏫

Parlons maintenant du barème. C’est important de se pencher dessus, car il te permet d’avoir une petite idée de ton niveau. C’est assez simple :

  • Si tu as une note qui est comprise entre 0 et 10 , tu ne sais pas analyser et tu fais de la récitation de cours. Pas ouf. 
  • Si ta note est comprise entre 10 et 12 , tu commences à avoir un plan et une problématique corrects.
  • À partir du moment où tu passes la barre des 12, en général, ça veut dire que tu as compris le sujet , que ta problématique est acceptable et que ton plan commence à tenir la route.
  • Enfin, pars du principe que tous les points que tu peux grapiller au delà de 14 ou 15 (en fonction de la matière et du professeur, bien sûr) sont des points bonus .

Ce sont des points que tu vas obtenir grâce à la finesse de tes analyses et de tes exemples , grâce aussi à la construction et la finesse de ton plan.

La méthode de dissertation : technique des blocs 🚇

Pourquoi utiliser des blocs .

Bien évidemment, la base de toute dissertation reste ton cours. Tout ce que t’a donné ton professeur pendant l’année va constituer une base de connaissance absolument cruciale pour sa construction. 

En revanche, la majorité des cours que tu prends pendant l’année vont être plutôt narratifs . Ça veut dire que, bien souvent, ils sont construits sous la forme de longs chapitres, qui ne sont eux même pas toujours parfaitement structurés. C’est un r ythme très régulier, avec des grandes parties et des sous parties qui se suivent de manière logique . Bref, on est bien loin de la structure dissertative ! 

👉 Ça va donc être à toi, pendant ton fichage, de restructurer ton cours pour le rendre plus facilement utilisable et sollicitable quand tu vas construire ton potentiel plan. 

Tu vas donc diviser ton cours en blocs. Du moins, c’est vraiment ce qu’on t’invite à faire si tu veux rapidement progresser en dissertation pour commencer .

Cette méthode demande certes un peu de réflexion, mais elle va considérablement te simplifier la vie pour tes dissert’. Pourquoi ? Au lieu de devoir constamment réinventer la roue face à un nouveau sujet, tu pourras juste piocher des petits blocs dans ton cours . Chacun d’entre eux constitue une petite brique, pour ensuite construire ton plan solide très rapidement.

Comment qu’on fait ?

Bon, on ne va pas se mentir, même nous qui sommes les pros de la prise de note, il nous est parfois arrivé d’avoir de véritables torchons entre les mains. Au-delà de son aspect absolument dégueulasse, ton cours de base va surement ressembler à un gros pâté, avec lequel tu reprendrais bien un peu de pain. 🤪

👉 Première chose : pendant ta prise de notes, essaye de faire le plus aéré possible.

  • Divise ton cours en paragraphes, en sous paragraphes… Tu t’y retrouveras plus facilement !
  • Fais quelque chose d’aéré et d’agréable à lire pour t’inciter à vouloir le relire.
  • Si tu as des listes, fait des bullet-points (comme on est en train de la faire, t’as vu)

Un peu perdu pour trouver ta technique de prise de note parfaite ? On te dit tout 👈

Ensuite, rajoute de la structure dès ta prise de notes . Dans l’idée dans ton cours, chaque idée importante doit avoir un titre. Si ton prof structure vraiment bien son cours en amont, c’est super… mais tout le monde n’a pas cette chance. Donc vu que, toi aussi, t’es un peu un clown et que la vie ne te sourit jamais, ça va être à toi d’ ajouter cette structure au moment où tu vas reprendre ton cours et le ficher.

Pendant ton fichage, il va falloir que tu parachèves la division de ton cours en blocs prêts à l’emploi . L’idée est très simple, dans ton cours, un bloc, c’est une idée avec un titre et ensuite le texte qui lui correspond. En faisant ça, ton cours va devenir une succession de blocs : des petites briques que tu pourras ensuite prendre très rapidement pour remplir tes plans. Si les blocs s’enchaînent de manière logique, Eurêka, t’es sur la bonne voie ! 🤟

👉 En faisant ça, tu vas gagner un temps précieux de conception face à tes sujets. Et tout ça grâce à qui ? À bibi.

Petit conseil au passage 👇

En même temps que tu fais ces blocs et que tu fiches ton cours, prends le temps de faire des petites recherches complémentaires s’il y a des notions que tu ne connais pas. Enrichis ton cours, ce sera toujours bienvenu. Ça te permettra notamment d’ ajouter des suppléments d’âme dans ton travail, et d’aller toujours plus loin. 🤙

Logo Sherpas

M2 en droit à Assas

Aix-Marseille Université

Sciences Po Bordeaux

4e année de médecine

Sciences Po Lyon

Besoin d’un prof particulier exceptionnel ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

Comment faire une bonne dissertation en épreuve ? 🔥

Ensuite, c’est bon. T’as bossé ton cours. Maintenant, tu mets en épreuve face à ta copie. La première chose à faire devant n’importe quel type de dissertation, c’est d ‘analyser parfaitement les termes de ton sujet . Pour ça, définis tous les termes 1 à 1.

Consulte nos méthodologies de dissert selon les matières :

  • La méthode de dissertation en français
  • La méthode de dissertation en philo

Il n’y a pas de secret, il faut connaître les définitions et les avoir bossées au préalable . Désolés de te faire descendre de ton petit nuage, mais tu dois travailler en amont pour réussir l’épreuve. 🙃

Cela étant dit, une fois que tu connais tes définitions et tes concepts et que tu maîtrises les concepts, associe-les, et définis-les. Profites-en pour définir la limite spatio-temporelle de ton sujet.

Dans le cas de la dissertation de philo ou de français, il va falloir que tu cherches le paradoxe et que tu trouves ce qui pose problème, tandis que dans le cas d’une citation d’histoire ou dans une dissertation d’économie, a priori, le problème est plus clairement exposé par le sujet .

Ensuite, pose-toi deux questions :

  • La première question à se poser, c’est pourquoi ce sujet?

👉 Autant de questions auxquelles il faut mieux que tu répondes dès le départ, avant même d’avoir commencé à réfléchir au plan.

Au delà de vouloir juste te ruiner ta journée et potentiellement ta scolarité, pourquoi est ce qu’un concepteur a choisi cette question et pas une autre ? Qu’est ce qui est testé ? Quel  piège comporte-t-il ? Quels sont les chapitres que tu vas devoir solliciter ?

  • C’est bon, tu as analysé les termes du sujet . Et là se pose la question de trouver la problématique.

Et, en bonus, de trouver ton plan. En général, c’est un processus qui se fait en parallèle. Ta problématique va être le paradoxe, c’est-à-dire ce qui pose problème . Si c’est clairement exprimé, tu peux réutiliser le sujet et le paraphraser, ça marche pas mal dans les matières comme l’éco ou l’histoire.😉

Évidemment, évite de réutiliser le sujet tel quel dans ta copie… parce que ça fait un peu foutage de gueule pour certains correcteurs. La paraphrase doit rester smart, et déguisée. 🥸

Dans les matières ou t’as un paradoxe (comme le français), en revanche, là, ça va être à toi de l’extraire pour faire un bon plan. Globalement, c’est un échange. Ton plan alimente ton paradoxe, ton paradoxe alimente ton plan . Et surtout, ne néglige pas le plan, car il constitue vraiment la colonne vertébrale de ta dissertation ! Tout se casse la gueule s’il n’est pas logique.

Tu peux tenter avec un premier jet de problématique , puis u ne ébauche de plan viendra assez naturellement . Sinon, tu peux faire l’inverse, en commençant par poser les bases de ton plan pour ensuite définir la problématique. Ça t’évitera un hors-sujet.

Comment faire un bon plan de dissertation ? C’est simple. Suis le guide. 🔥

Sciences Po Paris

ENS Paris Ulm

La Sorbonne

Mines ParisTech

Besoin d’un prof particulier niveau lycée ? ✨

Les conditions pour une dissertation réussie 👇

Le nombre de parties.

On rentre maintenant dans le dur de la dissertation, et c’est là que ça devient passionnant. S’il y a bien une chose que tu dois retenir, c’est qu’une dissertation, c’est simplement une démonstration. À partir de là, dans ton plan, ta partie 1 implique ta partie 2, qui implique elle-même ta partie 3 . Évidemment, ça vaut aussi pour tes sous parties. Ton grand A implique ton grand B qui lui-même implique ton grand C…

👉 U ne bonne structure va faciliter la vie de ton correcteur, puisqu’il sera plus facile de te suivre. Bref, une suite logique, et un fil conducteur cohérent, c’est ça qu’on veut !

Combien de parties je fais ? 💡

En général en France, on préfère les plans en trois parties sous le format thèse, antithèse, synthèse. C’est ce qui est généralement attendu. Mais dans les instituts d’études politiques ou en droit, par exemple, on va préférer le plan à deux parties. À toi d’utiliser le plan qui va être attendu par tes correcteurs.

Une fois que tu as le titre de tes parties, munis-toi de 3 feuilles de brouillon séparées. Mets le titre en haut, et remplis les ensuite avec tes différents blocs. Eh oui, c’est là que tu peux utiliser ces fameuses briques dont on te parlait plus haut.

Objectif cohérence

Considérons maintenant que tu as ton plan et qu’il est bien rempli. Pour un sujet aussi important que la dissertation , le calme et l’harmonie sont de mise. Une dissertation bien faite, c’est harmonieux, ça glisse tout seul comme un verre d’eau après une grosse sieste.

Lorsque les arguments s’enchaînent, que c’est fluide, qu’on comprend intuitivement où va l’auteur, c’est déjà un très bon début. Il ne te reste plus qu’à éviter le hors sujet et bien t’exprimer , et tu peux clairement avoir une note très correcte.

Une conclusion du tonnerre 🧐

Une fois que tu as écrit le développement de toute ta copie , il reste encore la dernière et ultime étape : ta conclusion.

Même si on te recommande d’écrire un maximum de choses au brouillon, ça n’inclut pas la conclusion. Pourquoi ? Parce que ça te fera perdre du temps. Si en cours de route, tu changes un peu l’orientation de ta copie , tu aurais écrit ta conclusion au préalable pour rien. Mieux vaut garder 10 minutes à la fin pour faire quelque chose de simple et efficace , et tu seras très inspiré après 4h de dissert !

La conclusion, à quoi ça sert ? En quelques mots, elle permet de résumer les grandes idées de ta copie. Ne paraphrase surtout pas ton plan . 👇

  • Commence ta conclusion par « ainsi »,
  • Puis, la petite virgule
  • Réponds ensuite clairement au sujet en reprenant les éléments clés de ton argumentation
  • et éventuellement si tu as une idée d’ouverture, elle est toujours la bienvenue !

Ponts ParisTech

CentraleSupélec

Ton premier cours particulier est offert ! 🎁

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.

T’entraîner régulièrement à l’exercice dissertatif 🏃‍♀️

Maintenant, tu vois un peu mieux comment faire une bonne dissertation. Il reste une dernière question que tu pourrais te poser : comment est-ce qu’on fait pour s’améliorer dans tout ça ? Eh bien, c’est pas sorcier. Il faut t’entraîner.

👉 Dans les matières à dissertation, après avoir fiché ton cours et y avoir inséré des blocs , le mieux reste de t’entraîner en faisant des plans détaillés, ainsi qu’une introduction.

Un coup d’pouce ?

Dans l’idéal, tu peux les demander à ton prof de te les corriger. Et s’il n’a pas le temps ou que tu veux vraiment des retours plus denses et plus complets , dans ces cas-là, tu pourras toujours te tourner vers nos Sherpas. On va avoir plein de profs intégrés dans les meilleures universités et grandes écoles qui gèrent à mort la dissertation dans laquelle toi, tu galères. Prendre des cours à leurs côtés va être la meilleure solution pour te faire progresser rapidement ! 🙏

Tu es désormais le pro de la dissert ☀️

Tu veux un secret ? Ta copie ne sera que très rarement lue intégralement . Et oui, souvent, les correcteurs ont un gros (gros) paquet de copies. Ils ont envie de finir le plus vite possible et de partir boire des Margaritas ou amener leur fiston au foot.

Donc logiquement, ils prendront 2-3 minutes pour lire ton intro. Ensuite, tes transitions. Un petit coup d’oeil partie 1, puis un léger regard sur la 2, et on survole la 3. Vient ensuite la conclusion, qui permet déjà de voir si le tout est cohérent. Et c’est seulement après, lorsqu’il a déterminé que ta copie est de qualité et vaut le coup qu’il ira la lire davantage. 🤓

Et là, seulement, il se plongera à l’intérieur pour la départager des autres copies qui ont fait aussi bien ou mieux que toi…

Mais toi, tu bois la concu ! Allez, à plus tard le Boss 🤝

Partage cet article :

Aristote : le philosophe touche-à-tout

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Concours Sciences Po : méthode de la dissertation de Question Contemporaine

Découvre nos Ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪

Reçois des contenus taillés pour toi

taillés pour toi

IMAGES

  1. Exemple De Dissertation Philosophique Sur La Vérité

    faire une conclusion de dissertation philo

  2. Conclusion Explication De Texte Philo Exemple

    faire une conclusion de dissertation philo

  3. Dissertation Philosophie Sur La Perception

    faire une conclusion de dissertation philo

  4. Conclusion D Une Explication De Texte En Philo

    faire une conclusion de dissertation philo

  5. Comment rédiger une conclusion

    faire une conclusion de dissertation philo

  6. Desir Philosophie Dissertation

    faire une conclusion de dissertation philo

VIDEO

  1. le cours de L'introduction en dissertation de Philosophie

  2. Correction dissertation philosophie Bac 2018

  3. LES ÉPREUVES DE LA DISSERTATION ET DU COMMENTAIRE PHILOSOPHIQUES EN CLASSE DE TERMINALE Terminale L

  4. Les grandes étapes pour réussir sa dissertation de philosophie

  5. Dissertation en philo : la conclusion qui passe partout

  6. Méthode en Philo : comment dégager le problème d'un sujet de dissertation

COMMENTS

  1. Conclusion de dissertation de philosophie

    1. Rappel de la problématique. Votre lecteur n'a probablement plus à l'esprit votre problématique de départ. Il vous faut la lui rappeler. 2. Le bilan de votre raisonnement (de vos parties). Vous devez rappeler le plan suivi en synthétisant l'essentiel de chaque grande partie.

  2. Faire une conclusion

    La conclusion est la dernière étape d'une dissertation ou d'un commentaire de texte. Elle sert à résumer votre devoir et à donner votre réponse définitive à la problématique . En introduction , vous avez exposé un problème philosophique.

  3. Conclusion d'une dissertation : comment la rédiger

    La conclusion d'une dissertation : à quoi sert-elle ? Le rôle de la conclusion d'une dissertation est de clore le débat en répondant aux problèmes posés en introduction et de proposer un élargissement du sujet. Elle doit être structurée et claire.

  4. Rédaction de la conclusion d'une dissertation de philo en A/L

    En guise de mise en pratique de ces éléments théoriques, voici un exemple de conclusion de dissertation de philosophie. « En définitive, le besoin de connaître la vérité peut être assouvi. Mais celui de la chercher, quant à lui, ne peut pas l'être. En effet, le besoin de vérité est tellement fort chez l'Homme.

  5. Apprenez à FAIRE une CONCLUSION de DISSERTATION

    Vérifiez les informations : la première chose que vous devez savoir sur comment faire la conclusion d'une dissertation, est que toutes les informations que vous incluez doivent être vérifiées, c'est-à-dire qu'elles doivent provenir de sources fiables. Cela est très important notamment si vous voulez débattre votre conclusion.

  6. Comment rédiger une dissertation de philosophie

    1ère étape de la dissertation de philo : déterminer le problème à résoudre Pour Albane Delesque, le plus important c'est « de prendre le temps de réfléchir à la question posée. En...

  7. Méthode de Rédaction de Conclusion en Dissertation

    En cours de philosophie, le travail de conception de la conclusion, relégué en fin d'épreuve est souvent négligé. On le perçoit en fait comme un travail supplémentaire qui alourdit l'épreuve alors qu'un petit effort de méthode permet de se tirer aisément d'affaire.

  8. Introduction d'une dissertation de philosophie

    N'oubliez pas non plus que l'introduction et la conclusion de votre dissertation de philosophie doivent se faire écho. Au fait ! Scribbr peut corriger votre dissertation de philosophie pour vous (ou simplement l'introduction si vous voulez !).

  9. Plan d'une dissertation de philosophie

    Une dissertation de philosophie doit suivre un plan spécifique. Nous vous dévoilons ce plan type et vous donnons des exemples. Nous illustrons le plan d'une dissertation de philosophie à partir d'un exemple complet que vous pouvez consulter ici.

  10. Comment rédiger une conclusion parfaite ?

    Français, philo, histoire-géo : découvre comment rédiger une conclusion parfaite en suivant une méthodologie simple qui te fera gagner des points facilement ! Français, philo, histoire-géo : découvre comment rédiger une conclusion parfaite en suivant une méthodologie simple qui te fera gagner des points facilement ! Essayer Accueil

  11. Comment faire une conclusion de dissertation

    Ta conclusion doit ainsi faire apparaître une réponse finale ferme et définitive au problème posé en introduction. Pour cela, ta conclusion doit suivre 3 étapes, qui permettent d'aller du particulier au général : 1 - Rappelle les étapes de ton développement 2 - Propose une réponse ferme et définitive à la question 3 - Fais une ouverture

  12. Bac philo : la méthode pour la dissertation de philosophie

    Voici nos conseils pour la réussir. Introduction, problématique, développement, conclusion, la dissertation obéit à certaines règles... Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la...

  13. Comment réussir le bac philo avec une bonne méthode de dissertation et

    Voici donc l'essentiel de la méthode : comment problématiser les questions, rédiger l'introduction, trouver le plan de ta dissertation ou de ton analyse, articuler ton argumentation puis rédiger une bonne conclusion. Méthode de la dissertation de philo Comment faire une introduction ?

  14. La vérité sur la conclusion de la dissertation

    Exemple de conclusion d'une dissertation de philosophie. Sujet : « Suis-je mon passé ? » Version express: L'hypothèse de l'équivalence entre mon identité et mon passé paraît excessive. En effet, ce que « je suis » semble tout d'abord ne pas pouvoir se réduire à ce que j'ai été. Pour autant, le passé apparaît tout de ...

  15. Bac Philo

    Le 22 mars 2018 à 16h11 Faut-il faire une ouverture après la conclusion ? En fin d'épreuve de philosophie au bac… comment faut-il faire pour assurer une bonne conclusion ? Après...

  16. Comment faire une bonne conclusion en philosophie

    La conclusion d'une dissertation de philo sert à résumer votre devoir et à donner votre réponse définitive à la problématique. Vous avez exposé un problème en introduction et avez étudié ce problème dans le développement. En conclusion, vous devez lui apporter une solution.

  17. La Conception d'une Conclusion en Philosophie

    Méthode de Rédaction de Conclusion en Dissertation. Comment rédiger une conclusion philosophique ? Quelle est la fonction de la conclusion ? La dissertation est une réflexion en acte, un cheminement où l'argumentation s'approfondit de façon progressive. Le but et la finalité de la conclusion sont de faire le point de dresser le bilan ...

  18. Faire une ouverture (ou pas)

    L'ouverture : c'est là encore inutile de proposer une ouverture dans la conclusion d'une dissertation de philosophie. Le plus souvent c'est maladroit et artificiel […]. En dissertation il s'agit de répondre à la question posée et non pas d'agiter des idées.

  19. ️ Comment faire une bonne dissertation ?

    Dans le cas de la dissertation de philo ou de français, il va falloir que tu cherches le paradoxe et que tu trouves ce qui pose problème, tandis que dans le cas d'une citation d'histoire ou dans une dissertation d'économie, a priori, le problème est plus clairement exposé par le sujet.

  20. Faire Une Conclusion De Dissertation Philo

    Faire Une Conclusion De Dissertation Philo. We hire a huge amount of professional essay writers to make sure that our essay service can deal with any subject, regardless of complexity. Place your order by filling in the form on our site, or contact our customer support agent requesting someone write my essay, and you'll get a quote. Download ...

  21. Faire Une Conclusion De Dissertation Philo

    Faire Une Conclusion De Dissertation Philo - 1514 Orders prepared. Max Price . Any. harriz 481 599 Orders prepared. Nursing Business and Economics Management Healthcare +84. Only a Ph.D. professional can handle such a comprehensive project as a dissertation. The best experts are ready to do your dissertation from scratch and guarantee the best result. Thoroughly researched, expertly written ...